Accueil / ACTUALITES / Le congrès de Rewmi favorable aux retrouvailles de la famille libérale

Le congrès de Rewmi favorable aux retrouvailles de la famille libérale

Le secrétariat national du bureau politique de Rewmi, transformé en congrès extraordinaire pour la circonstance a donné mandat à son leader Idrissa Seck pour ‘’discuter » avec le secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir) des modalités de leur compagnonnage. Tenu à Rufisque mardi, le congrès extraordinaire a adopté la résolution finale lue par Insa Sankharé demandant ainsi à Idrissa Seck de ‘’veiller dans le cadre de toute alliance à la sauvegarde des intérêts du pays et ceux de notre parti ».

Source : Aps
Devant de nombreux militants venus des 34 départements en l’absence du département de Ranérou, Insa Sankharé a justifié la position du congrès par la situation économique et sociale difficile que traverse le pays et qui impose ‘’une unité d’actions et surtout un sursaut patriotique de toutes les filles et de tous les fils de la nation sans exclusive afin de soulager les souffrances des sénégalais ».

Le congrès extraordinaire de Rufisque, qualifié d’historique par les militants, a aussi évoqué ‘’la reconnaissance par le président de la République du rôle que peuvent jouer les militants et militantes de Rewmi dans le développement du pays ».

Pour les congressistes, cette ouverture peut ‘’mener vers un dialogue politique national sans exclusive ».

Avant la lecture de cette résolution, synthèse des résolutions des 34 départements, le mouvement des jeunes, des femmes, des enseignants et des anciens de Rewmi avaient présenté leurs résolutions qui approuvaient aussi les retrouvailles entre les deux partis.

Présidé par le porte-parole de Rewmi assurant l’intérim du président, Omar Sarr avait tenu à procéder à l’appel de tous les départements pour pouvoir valider la réunion du secrétariat national en congrès comme le voulaient les militants qui avaient introduit une motion en ce sens.

 »Il y a des règles sur lesquelles il ne faut jamais transiger », a dit Omar Sarr, soulignant qu’il fallait que leur parti, Rewmi, donne une grande leçon de démocratie qui constituerait une fierté pour les militants en respectant la procédure.

Cela, avec notamment la réunion de toutes les instances, du secrétariat national aux mouvements des jeunes, des femmes, des anciens et des anciens pour terminer avec le congrès qui a été  »souverainement adopté et par consensus », selon Omar Sarr.

Le bureau politique de Rewmi élargi aux structures affiliées s’était réuni à Rufisque pour apprécier l’appel de Me Abdoulaye Wade, secrétaire national général du PDS, les invitant à la reconstruction de la grande famille libérale.

Idrissa Seck, Oumar Sarr, Pape Diouf et Awa Guèye Kébé ont été exclus du PDS en 2005 pour ‘’activités fractionnistes ».

A la veille de la présidentielle de février dernier, ils ont créé le parti Rewmi. M. Seck s’est présenté au scrutin présidentiel dont il est sorti 2-ème avec environ 15 pour cent des suffrages.

À voir aussi

Le commandant du bateau Aline Sitéo Diatta est mort

Une triste nouvelle pour la marine marchande. Le commandant du bateau Aline Sitéo Diatta, Laurent …

African leadership Awards à Paris: Un franc succès !

La deuxième édition des African Leadership Awards a tenu toutes ses promesses. C’est dans le …