images

LE CONSORTIUM ALTAY FESTO SOUHAITE AIDER À DÉVELOPPER L’ÉDUCATION ET LA FORMATION

(APS) – Le Consortium Altay Festo a fait part mercredi de sa volonté d’aider au développement du Sénégal, à travers l’éducation et la formation, grâce à l’installation d’infrastructures privilégiant la pratique.

L’annonce a été faite à Paris par son parte-parole, l’avocat international Sami Mahbouli au sortir d’une audience accordée par le président de la République, Macky Sall, à une délégation du consortium, accompagnée de l’ancien international de football sénégalais Salif Diao.

La délégation a profité de cette rencontre avec le chef de l’Etat pour lui présenter le programme de développement de Festo Altay.

Selon M. Mahbouli, Altay Festo a insisté auprès du chef de l’Etat sur ’’une approche de long terme’’, concernant son déploiement au Sénégal, où il a déjà une représentation.

’’Notre souhait est de participer au développement du Sénégal dans le domaine de la formation et de l’éducation’’, a précisé l’avocat international. Il a souligné que le consortium compte mettre l’accent sur une ’’formation directement connectée aux besoins du Sénégal en terme de formation de techniciens supérieurs, d’ingénieurs’’.

En réponse à la question du savoir en quoi va consister concrètement le programme de Altay Festo pour le Sénégal, Sami Mahbouli a évoqué la « possibilité de mettre en place des infrastructures spécialisées pour la formation d’élèves et d’étudiants’’.

Le consortium pourrait ainsi mettre en place des institutions technologiques, des universités, des écoles ainsi que des équipements de pointe pour la formation de chimistes ainsi que dans tous les autres domaines de la science avec un accent particulier sur la formation pratique.

« Nous ne voulons pas former des généralistes qui trouvent des difficultés à mettre application leurs connaissances. C’est réellement la science et la science dans son application pratique’’, a-t-il affirmé.

Il a rappelé que le consortium avait déjà vendu beaucoup de laboratoires mobiles au Sénégal. « Le Sénégal est un pays qui nous est cher. Pour cette raison, il a besoin d’être soutenu dans le domaine de la formation technique et technologique’’, a-t-il insisté.

Et bien que Altay Festo ait un programme pour toute l’Afrique, il souhaite avant tout que son projet au Sénégal soit ’’l’expérience pilote, le point de départ » de son développement en Afrique francophone et dans toute l’Afrique de façon générale.

Il a souligné que la délégation du groupe a senti chez le président de la République ’’un grand intérêt » pour le programme d’Altay Festo.

Voir aussi

Serigne-Mbaye-Thiam_10

Visite médicale des élèves: Le ministre propose son institutionnalisation

Le ministère de l’Education nationale s’est fixé comme objectif d’institutionnaliser la visite médicale des élèves …