22 octobre, 2014
Accueil » ACTUALITES » Le corps d’élite de la police sénégalaise cherche un nouveau patron
Le corps d’élite de la police sénégalaise cherche un nouveau patron

Le corps d’élite de la police sénégalaise cherche un nouveau patron

C’est par Arrêté ministériel n° 5830 Mint-Dgsn-Dp-Sp du 20 octobre 2005 portant nomination de personnels cadres des Forces de Police et publié dans le Journal Officiel N° 6261 du samedi 21 Janvier 2006 que Masserigne Faye, Officier de paix supérieur, Mle de solde 501438-C, était affecté à la fameuse Brigade d’intervention polyvalente (Bip) comme commandant. Pour s’enquérir des conditions de travail de ce corps d’élite, le ministre de l’Intérieur, général Pathé Seck, lui a rendu visite le mardi 5 février à sa «tanière» du camp Abdou Diassé qui se trouve aussi être le siège du Groupement mobile d’intervention (Gmi). Après une démonstration, le commandant Masserigne Faye, chef de la Bip, lui avait présenté l’arsenal de ce corps de la police avec ses armes, ses gilets pare-balle, le système de mise à feu des colis piégés, le matériel de déminage et les tenues d’intervention, entre autres. «Les agents de la Bip veillent à la protection des hautes personnalités sénégalaises et étrangères. Ils sont formés initialement à la Bip, avant de recevoir une autre formation complémentaire aux États-Unis, en France,… Ils effectuent des missions en Gambie, au Togo, au Mali, en Égypte, au Japon, en Corée et en République démocratique du Congo», déclarait, en substance, le commandant Faye. Toutefois, déplorait-il, la Bip rencontre des difficultés comme la vétusté de son parc automobile, le manque d’effectifs et d’effets vestimentaires, entre autres. Ce qui influe sur son efficacité dans ses missions. Pressenti pour une mission à l’étranger, le commandant Faye laisse vacant un poste hyper convoité. Affaire à suivre…