ECONOMIE

« Le cosama va passer de 7 à 8 bateaux en 2017 » : DG Cosec

  • Date: 30 novembre 2016

A l’instar des autres directions, le Conseil Sénégalais des chargeurs (Cosec), a initié sa journée de réflexion hier dans l’après midi au Cices à l’occasion de la 25éme édition de la Fidak (24 au 09 Décembre). Au cour de ses échanges en présence de tous les acteurs, le directeur général du Cosec est revenu sur la politique que le gouvernement sénégalais compte mettre en place pour booster le transport maritime. Abdoulaye Diop a soutenu que le bateau « Coumba lamba » va faire l’axe Dakar Mbour  et Dakar Rufisque. « Effectivement, c’est un bateau de fret de plus de trois mille tonne qui fait la sous région dans  les exportations  des produits sénégalais, à savoir les ciments. Le Sénégal fait partie d’un cadre commun Uemoa. ». Mr Diop s’est félicité tout de même de cette initiative de coopération des pays de la sous région devenue aujourd’hui une réalité plus que la Cemac d’Afrique centrale. Il dira à ce sujet : « Cette coopération, il ne faut pas la considérer aujourd’hui comme un marché de 14  habitants mais comme de l’ensemble des pays de l’Uemoa pour faire de fret de la sous région ». Le Cosec aide réellement l’économie sénégalaise et est devenu le socle même du système économique du pays, croit fermement son directeur, qui annonce l’arrivée prochaine des nouveaux bateaux. « Il faut comprendre que le besoin énorme d’avoir un autre bateau de fret est plus que d’actualité. Pour le Cosama, on va passer de 7 à 8 bateaux en 2017 et le développement du Cosama devrait conduire à la mise en place d’un armement national  qui, avec les autres navires, pourraient capter le trafic susvisé», a précisé Abdoulaye Diop en se disant inquiet de la libéralisation du transport maritime, dans laquelle, l’Afrique ne représente qu’un pour cent; ce qui pourra causer des problèmes dans l’avenir. « Là est le problème mais on ne doit pas rester bras croisés et notre gouvernement l’a  bien compris en s’engageant pour pousser, accompagner le Cosama afin que le Sénégal soit le premier élève à développer le transport maritime sous régional à terme », a précisé le directeur General du Cosec Abdoulaye Diop. Cette journée de réflexion et d’échanges avait pour thème: «Amélioration de l’offre nationale de transport maritime et la problématique des taux de fret ».Thème introduit par le professeur Ibrahima Khalil Diallo.

Youssoupha Mané

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15