Accueil / POLITIQUE / Le département de Guédiawaye en zone test « Benno ak Tanor » en pôle position. L’Afp et le Pds, l’index sur la joue

Le département de Guédiawaye en zone test « Benno ak Tanor » en pôle position. L’Afp et le Pds, l’index sur la joue

Plus qu’une défaite, c’est une veste que les libéraux ont ramassée aux dernières locales. Depuis, rien n’a été fait pour reconquérir un bastion. Mais, depuis que Benno s’est mise au pluriel, l’espoir renaît chez les partisans de Wade. Seulement, deux éléments du puzzle pourraient leur donner encore du fil à retordre. Cheikh Sarr et Aida Sow Diawara, maires de Guédiawaye et de Golf Sud.

Par Pape Amadou Gaye

Le cours des choses dans le département de Guédiawaye pourrait influer sur la compétition électorale au niveau national. Tel un laboratoire, ce département est une bonne indication pour avoir une idée des probabilités. En 2009, la coalition « Benno », si bien nommée, a arraché quatre des cinq communes et la ville. La sanction fut sans appel contre des libéraux qui se sont auto sanctionnés, irrités qu’ils furent, par la « gestion solitaire et l’arrogance ». Une bérézina qui a mis l’ossature du Pds dans un émiettement indescriptible avec une panoplie de responsables divisés sur tout et opposés sur l’essentiel. C’est dire, que le mal est profond

Un parti sans leader, en quête de renaissance

Au lendemain de l’alternance, l’environnement politique s’est doté d’une nouvelle configuration. Jadis bastion imprenable au Parti Socialiste, le vent du changement a envoyé les socialistes au syndicalisme. Les libéraux prenaient, dès lors, le contrôle de la totalité des institutions locales. C’était la belle époque et l’euphorie. Malheureusement, l’équipe dirigeante n’a pas su maintenir le cap et, en sept ans, tous les efforts sont tombés en dérision. Pour certains libéraux, le premier des responsables est « Bocar Sadikh Kane » à qui les différents directeurs de campagne de Wade ont renouvelé leur confiance. Aujourd’hui, le résultat est là. « Il a mis, pour des ambitions personnelles et par une lecture politique limitée, le Pds dans un coma ». Et, pour qui connait la place de Guédiawaye dans l’électoral, c’est dire que le candidat Wade doit se faire des soucis.

L’éclatement de Benno, socle d’appui pour la reconquête ?

Avec la division née de la candidature unique, « Benno », si mal nommée aujourd’hui, s’est fragmentée, sous l’autel des ambitions personnelles de deux leaders : Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng. L’un dans Benno et l’autre dans Benno ak Tanor. Une division qui influera dans cette présidentielle dont l’adversaire commun, Wade, pourrait tirer des avantages. Pour le cas de Guédiawaye, le Ps et l’Afp, deux « poids lourds » de l’ex-Benno, contrôlent le département. Mais, avec un certain avantage pour le Ps. Trois des cinq communes sont dirigées par des socialistes. Et, cerise sur le gâteau, le Maire de la ville Cheikh Sarr du parti « Niak Diarinu » a jeté son dévolu sur le candidat Tanor. Un Maire, aujourd’hui au summum d’une aura, tirée de la révolution amenée dans la gestion de l’institution municipale, avec des actions visibles et concrètes. L’adhésion massive des populations à sa politique, avec la création d’une batterie d’emplois, la prise en charge de toutes les questions sociales, et la liste est loin d’être exhaustive, fait que, son apport pour Ousmane Tanor Dieng pèsera considérablement sur la balance. Un choix qui pourrait changer considérablement les choses le 26 Février. Car, les socialistes dirigent aussi la plus grande commune du département – Golf Sud – avec une « bête » politique nommée… Aida Sow Diawara.

Dès lors, pour l’Afp – qui n’est plus que l’ombre d’elle-même – et le Pds, cette équation, donne l’insomnie. La vérité la mieux partagée est que « Benno Ak Tanor » viendrait en tête, suivi du Pds et enfin de l’Afp. Pour cette dernière, sa carte de visite dans le département est le Président du Conseil régional de Dakar.

L’Afp et l’ombre de Gackou

Malick Gackou, un peu décalé de la chose sportive, avec son retrait du Club phare, le Gfc, a grignoté son aura jadis tirée de son engagement sportif. Il incarne ce qui reste de l’Afp, légèrement implantée dans la zone. Quid de Rewmi et de l’Apr, « ils vont jouer les arbitres ». Une « certitude » tirée d’un simple calcul, selon les résultats des dernières locales. Mais comme, cette arithmétique n’est que probabilité, il serait tout aussi difficile, au regard des forces en présence, de réfuter une telle « vérité ». Ce qui fait dire à certains libéraux que « le Président Wade ne tirera aucun profit de la division de Benno, du moins, à Guédiawaye ». Cependant, il serait tout aussi intéressant, d’intégrer le comportement des masses silencieuses qui pourraient fausser toutes les perspectives et les hypothèses d’école. Il en est de même de l’Apr, de Rewmi et du Fsd/Bj.


À voir aussi

Defections au Pds Arona Coumba Ndoffène décime le Pds à Biscuiterie

Encore une saignée dans les rangs du Pds dans la Commune de Biscuiterie ! En …

Porokhane Un député Apr lâche Macky pour Idy

Les tournées d’Idrissa Seck à l’intérieur du pays commencent à porter ses fruits. Le député …