23 octobre, 2014
Accueil » SOCIETE » Le directeur de l’action sociale chez les nécessiteux : « Les structures publiques et privées doivent rester accessibles aux vulnérables »
Le directeur de l’action sociale chez les nécessiteux :   « Les structures publiques et privées doivent rester accessibles aux vulnérables »

Le directeur de l’action sociale chez les nécessiteux : « Les structures publiques et privées doivent rester accessibles aux vulnérables »

A l’occasion de Noël, les couches vulnérables ont reçu la visite de la direction l’action sociale. « Les structures publiques et privées doivent rester accessibles aux vulnérables sans parti prise », dira Cheikh Ndiaye qui dirige ce département affilié au ministère de l’action sociale qui s’est prononcé sur les dures conditions de vie de certaines familles et le rôle d’assistance des autorités.

Le soutien aux familles fragilisées et l’appui aux jeunes adultes sont des combats du gouvernement de Macky Sall, dans le cadre de « Yoonu Yokouté », selon le directeur de l’action sociale. « Il existe des orientations qui doivent prendre en compte les évolutions majeures des situations familiales. Et à ce titre, l’action sociale va poser des actes répondant à la solidarité et la neutralité. Notre politique d’intervention est organisée autour de plusieurs missions dont aider les familles à concilier vie professionnelle, vie familiale et vie sociale, soutenir la fonction parentale et faciliter les relations parents et enfants, accompagner les familles dans leurs relations avec l’environnement et le cadre de vie, créer les conditions favorables à l’autonomie, l’insertion sociale et le retour à l’emploi des personnes et des familles et autres », a expliqué Cheikh Ndiaye. Rappelant que des jalons sont en train d’être posés par la ministre de l’action sociale, Eva Marie Coll Seck, l’engagement étant de contribuer à accompagner, socialement et financièrement, les nécessiteux, comme les handicapés confrontés à des difficultés ponctuelles, il précisera que cela est pour favoriser le renforcement des liens familiaux, l’amélioration de la qualité de vie des familles et de leur environnement social. « Soutenir les familles confrontées au handicap, faciliter la vie quotidienne aux diplômés sans emploi, assister les malades incapables de se soigner, à cause du manque de moyens, venir en aide aux foyers fragiles, accompagner les vulnérables face à de grandes difficultés sociales, éducatives ou matérielles, accompagner le parcours d’insertion sociale et pour concilier les jeunes en conflit familial, seront les termes du combat », soulignera le directeur de l’action sociale. Lors de cette visite qui n’est pas la première en banlieue, Cheikh Ndiaye a déclaré que les structures publiques et privées doivent être accessibles aux vulnérables sans parti pris.

Sada Mbodj

REWMI QUOTIDIEN