Contributions

LE DISCOURS ET LA MÉTHODE- PAR CHEIKH THIAM

  • Date: 4 janvier 2016
 Sacrifiant à la tradition républicaine, le président Macky Sall s’est adressé, au soir du 31 décembre 2015, à l’ensemble de la communauté nationale, dans un discours-bilan, dressant une cartographie des réalisations du gouvernement dans de nombreux domaines où les attentes des populations s’expriment au quotidien. A l’analyse, son discours est pragmatique et sa méthode porteuse de résultats appréciables.

Au seuil de cette année 2016, il a rassuré des millions de Sénégalais en listant les projets réalisés ou en cours de réalisation dans des domaines assez variés. En effet, les progrès sont remarquables dans l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire, la réalisation d’infrastructures de développement, l’éducation et la formation, la santé, la lutte contre le chômage et les inégalités, etc.

Ces résultats satisfaisants à consolider fondent son appel à nos compatriotes, les invitant à s’engager, à ses côtés, « pour un Sénégal meilleur, le Sénégal de tous, le Sénégal pour tous », dans le culte de l’effort et de la solidarité.

Au chapitre de ses engagements, le Président de la République a, encore une fois, rassuré ses compatriotes sur sa volonté de réduire son mandat, de sept à cinq ans, au moment où des chefs d’état cherchent à rallonger fraudulement leur mandat, en instrumentalisant la constitution de leur pays.

Par ailleurs, son autre engagement de proposer aux Sénégalais des réformes institutionnelles majeures a été réitéré et des pistes importantes ont été ouvertes par lui.

Dans le processus de développement, toutes les actions d’investissement sont liées et interagissent. La réalisation de pistes de production et de routes impacte positivement sur la vie des populations riveraines et même sur celle de ceux qui sont bien au-delà. Un centre de santé ou un lycée implanté dans une localité lointaine booste la qualité des ressources humaines sans lesquelles un pays ne peut aspirer à l’émergence.

Par cet effet, levier bien connu des économistes, le président Macky Sall entend mettre le Sénégal sur les rampes de l’émergence, en posant des jalons importants de réalisations d’infrastructures.

Didactique et volontaire, le chef de l’Etat a égrené, dans une approche méthodique, la cohérence des projets en cours de réalisation sur l’ensemble du territoire. Et nul doute qu’en 2016, les Sénégalais assisteront à l’inauguration de ces nombreux projets dont l’objectif est l’amélioration des conditions de vie des populations.

Sous la houlette du Premier ministre, Mahammad Dionne, les différents départements ministériels, les agences et entreprises publiques ont mis en œuvre cette vision du président Macky Sall, dont la clé de voûte est l’action au quotidien.

Que cela soit en ville ou dans les campagnes, des dizaines de chantiers ont été ouverts, certainement pas encore visibles pour de nombreux Sénégalais. Mais, cette année sera, manifestement, le moment pour beaucoup de nos compatriotes d’apprécier ces actions de développement posées dans des secteurs variés et souvent complémentaires, pour une amélioration notable des conditions de vie des populations.

A côté de plusieurs centaines de projets en cours de réalisation, le président Macky Sall a aussi opté pour la mise en œuvre de grands projets, avec des partenaires au développement partageant la vision du Sénégal. Le lancement des travaux de l’autoroute à péage Thiès-Touba en est une illustration, ainsi que le projet concernant la réhabilitation de la ligne ferroviaire Dakar-Kidira d’un coût de 754 milliards de FCfa, avec comme partenaires stratégiques et financiers des entreprises chinoises.

Sur la voie de l’émergence sur laquelle il veut mener le Sénégal, le président Macky Sall a décliné ses choix stratégiques, des choix ambitieux portant plusieurs finalités : élever la croissance économique et atteindre l’objectif de 7% par an au moins, créer des emplois pour répondre à la forte demande qui s’exprime sur le marché de l’emploi, offrir une réponse intelligente à la demande sociale dans l’éducation et la santé, etc.

Les défis présents sont nombreux et urgents, mais l’engagement de chaque Sénégalais dans la réussite des projets nationaux est un acte citoyen qui doit dépasser les clivages politiques partisans.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15