Education

Le Dr Bakary Sambe parmi les Africains les plus influents, selon New African Magazine

  • Date: 9 février 2016

D’après le dernier numéro de New African Magazine (janvier-février), le Dr Bakary Sambe de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis figure parmi les « 100 Africains les plus influents ».

Grâce à la portée de ses travaux de recherche et de leur influence dans le débat public au Sénégal et en Afrique, le Dr Bakary Sambe de l’Ugb fait partie des « 100 Africains les plus influents ». Inscrit dans la catégorie « Sciences et milieux académiques », il y figure aux côtés d’Elikia M’bokolo (Rdc), Jean-Louis Atangana Amougou (Cameroun), Karim Sy (Mali) et Michel Goeh-Akue (Togo). Il est décrit par le journal panafricain comme « un des meilleurs experts de la radicalisation et des phénomènes transnationaux dans le Sahel ».

Pourtant, il y a peu, le Dr Sambe était très critiqué pour ses thèses sur la menace djihadiste en Afrique de l’Ouest, rappelle le magazine. Qualifié à l’époque d’alarmiste, la perception sur cet enseignant a bien changé depuis. Car, ajoute le magazine, « de nombreux observateurs et gouvernements reconnaissent que Bakary Sambe a été «précurseur» dans ce domaine. Surtout depuis la publication, en 2013, du premier rapport « Paix et Sécurité dans l’espace Cedeao » intitulé, « Overview of religious radicalism and the terrorist threat in Sénégal » (Grand angle sur le radicalisme religieux et la menace terroriste au Sénégal), réalisé avec le Think Tank panafricain, l’Institut d’Etudes de Sécurité (Iss), basé à Addis Abeba, Dakar, Nairobi et Pretoria.

Enseignant-chercheur au Centre d’études des religions (Cer) de l’Ufr Crac de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, le Dr Bakary Sambe coordonne l’Observatoire des radicalismes et conflits religieux en Afrique (Orcra). Politologue, spécialiste des relations internationales, ses travaux portent spécifiquement sur l’évolution des sociétés du monde musulman, des rapports arabo-africains, la radicalisation et les réseaux transnationaux dans le Sahel. Il est par ailleurs chercheur principal de la European Foundation for Democracy (Efd) à Bruxelles depuis 2009.

Au mois de juillet 2015, le Dr Sambe a publié « Boko Haram, du problème nigérian à la menace régionale ». Cela, après qu’il a publié, quatre ans plutôt, un essai « Islam et diplomatie. Aujourd’hui, à l’heure des appartenances mondialisées comme il le dit, le Dr Sambe mène une recherche sur la construction des identités religieuses des jeunes entre le local et le global et s’intéresse de plus près aux «processus de basculement des jeunes vers la radicalisation ». A ce titre, il est devenu l’un des experts les plus avisés sur les risques liés à l’extrémisme violent et à sa prévention.

Par ailleurs, le Dr Sambe vient de fonder Timbuktu Institute-African Center for Peace Studies, un think tank ouest-africain travaillant sur les différents aspects de l’extrémisme violent et promouvant les solutions préventives par l’éducation à la paix, le dialogue des cultures et des civilisations à travers l’Observatoire des radicalismes et conflits religieux en Afrique (Orcra) installé maintenant à Dakar depuis décembre 2015.

Lesoleil

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15