Accueil / FAITS DIVERS / Le fameux Préfet et sa bande, enfin, derrière les barreaux

Le fameux Préfet et sa bande, enfin, derrière les barreaux

Le gang de Mbaye Samb alias Préfet vient finalement d’être démantelé par la police centrale de Dakar. Ledit gang avait perpétré plusieurs cambriolages dans la ville de Dakar. Les membres du gang agissaient en plein jour, surtout les dimanches et jours fériés, dans des domiciles ou sociétés de la place. S’étant lancés sur les traces des malfaiteurs, les agents de la police ont fait chuter Préfet et ses acolytes, lesquels avaient causé beaucoup de victimes.

Source l’Office
Tout avait débuté le 10 décembre passé, lorsqu’un homme âgé de 79 ans avait été cambriolé en plein jour à son domicile sis au centre-ville de Dakar. Les cambrioleurs s’étaient introduits chez lui par effraction, et l’avaient neutralisé grâce à une bombe asphyxiante. Ce qui leur avait permis d’emporter plusieurs de ses bijoux estimés à plus de cinq millions de Francs (5.000.000) CFA, de l’argent liquide d’un montant de deux millions cent mille Francs (2.100.000) CFA et son téléphone portable. Ce monsieur avait ajouté à son dossier un certificat médical attestant une incapacité temporaire permanente de 21 jours. Au passage dans le domicile de cette victime, les enquêteurs avaient senti l’odeur du gaz asphyxiant qu’avaient utilisé les cambrioleurs. Dans la même journée du délit, les membres du gang de Préfet s’étaient aussi rendus dans les appartements de la société Belview Airlines et de SOGETRA sis dans les allées de Robert Delmas, où ils avaient perpétré un autre cambriolage. Défonçant les portes de ces sociétés pour prendre leur butin. Il s’en était suivi d’autres séries de cambriolages. C’est ainsi que la police centrale avait ouvert une enquête afin d’arrêter ce groupe de cambrioleurs. Des renseignements que les enquêteurs de ce service ont eus de la SONATEL avaient permis de localiser le téléphone portable de la première victime auprès d’une personne nommée Demba Aita Niang dit Gagne, un mécanicien domicilié à Colobane. Interpellé et interrogé, celui-ci a déclaré que c’est le nommé Mbaye Samb alias Préfet qui le lui avait remis le 18 décembre 2006. Mais avant, la police avait constaté que ce même portable avait été utilisé le 10 décembre2006 aux environs de 15h, par un marchand à Colobane ; lequel a déclaré à la police que c’était ce même, dénommé Préfet, qui le lui avait confié, avant de le reprendre le lendemain. Dès lors, les enquêteurs s’étaient mis aux trousses de préfet, qui avait déserté le domicile de ses parents à la rue 9 Angle Blaise Diagne. L’homme était tantôt signalé à Saint-Louis, en Gambie, à Sébikotane… C’est ainsi que ce 04 juillet, un officier da la police principale, chargé de l’arrondissement du Plateau, a conduit et mis à la disposition du commissaire Diagne de la Police centrale le nommé Préfet, appréhendé à la rue Victor Hugo, au moment où il tentait de cambrioler une maison d’un ressortissant libanais. Lors de son procès verbal, Préfet a reconnu être l’auteur de plusieurs cambriolages dans la ville de Dakar. D’ailleurs, il a expliqué avoir un gang qui l’aidait dans ses forfaits. Son ami Papis Konaté était celui qui repérait les lieux, avant de les y conduire. Préfet a aussi avoué à la police d’autres cambriolages non déclarés dans le service, mais que les victimes ont confirmés, quand elles avaient été contactées. C’est après ces aveux, qu’il avait fourni le nom de ses autres acolytes : Ousmane Ndoye, Moussa Ndiaye et Pape Saër Ndiaye. Selon toujours Préfet, les nommés Thierno Konaté, Etienne Sarr dit Mass et Mayip Ndiaye sont ses receleurs des ordinateurs portables, télévisions, des matériels numériques et DVD. Il a encore fourni les noms de deux autres receleurs qui sont Malèye Niang et Mor Guèye qui lui prenaient les bijoux volés et les produits pharmaceutiques. La bande à Préfet est désormais hors d’état de nuire. Même s’il y en a qui se sont enfuis, le reste de l’équipe, ajouté à ceux qui ont été déjà arrêtés avant ce démantèlement, s’est retrouvé au parquet. Point de chute final : Rebeuss.


À voir aussi

Bamba Ndiaye a été jugé hier

Ahmadou Bamba Ndiaye, le meurtrier de sa femme Bigué Ndao a été jugé hier au …

Pédophilie: Une fille de 13 ans contrainte à faire l’amour pour 1.000 francs

 2 ans de prison ferme et une amende d’un million de nos francs, c’est la …