ACTUALITE

LE FAMEUX TRÈFLE, L’ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE THIÈS AU MINISTÈRE DES FORCES ARMÉES… Ces projets de Me Abdoulaye Wade baptisés par le nouveau régime

  • Date: 8 mars 2016

 Le Sopi a-t-il été ressuscité par l’actuel gouvernement ? Tout porte à le croire. De plus en plus, des projets chers à Me Abdoulaye Wade sont repris par les tenants du pouvoir. Outre le musée des civilisations noires, on peut évoquer, le fameux « trèfle », dont l’ex-Président parlait, dans son volet infrastructures. Mieux, le projet de loi pour que l’École polytechnique de Thiès revienne au ministère des Forces armées avait été évoqué, par le candidat Wade, lors de son grand meeting à la Promenade des Thiessois…

Abdoulaye Wade et Macky Sall ont donné corps à beaucoup de projets. Ils sont sortis de terre, grâce à l’ingéniosité du « Père des infrastructures » et la volonté sans faille de l’équipe de la primature, à l’époque. Composé du Premier ministre, Macky Sall, du Conseil spécial Diène Farba Sarr, et le chef de cabinet Mouhamet Dione. Une machine si bien huilée que « les éléphants blancs » ont pris des couleurs.

Aujourd’hui, ce sont les « poulains » qui sont aux commandes. 50 ans au pouvoir, c’est le vœu de Me Abdoulaye Wade. Peut-on alors penser, aujourd’hui, que des projets de grande envergure, vont être relancés par Macky Sall ? Tout porte à le croire, avec les travaux du « Pont de l’émergence ». Il faut scruter les archives, pour voir que le tout était coordonné par l’Apix. Avec la dynamique Aminata Niane. La destruction de l’ancien pont de Colobane, le prolongement de la Vdn, et ce fameux « trèfle ». Une équipe chinoise avait, en compagnie de Bara Tall, donné corps à ces programmes. Pourquoi, donc aujourd’hui, l’on ne parle pas de continuité. Parce que l’État, c’est la continuité. Abdoulaye Wade voyait grand. Et il a toujours son label.

Par ailleurs, un projet de loi est dans les circuits. Il concerne le retour de l’École polytechnique au ministère des Forces armées. L’ex-Président sénégalais avait fait l’annonce, à Thiès, lors d’un grand meeting à la Promenade des Thiessois. Me Abdoulaye Wade, avait dit : « Je suis content de votre accueil », à l’endroit des jeunes de l’école en grève. Avant de poursuivre en ces termes, il était 17 h 50 minutes : « Je sais ce qu’est l’École polytechnique, et j’ai besoin de constructeurs ». Il leur a parlé du « futur » loin des facultés. Et qu’il fallait « être derrière lui » et « mener le combat, vous n’avez rien à faire des grèves et que vous pouvez compter sur moi, en tant qu’enseignant, nous allons changer le statut de cette école, le plus rapidement possible ». Ce jour-là, « le commandant Wade voulait reprendre ses bases ». C’est lors de ce rassemblement, qu’il soulignait la vocation de Thiès comme « carrefour ferroviaire du Sénégal, la mise en place d’un nouveau chemin de fer ultra-moderne ». Thiès qui devait aussi « être une capitale universitaire » avec un programme de plusieurs universités dans les villes.

Comment donc, tous ces programmes commencent à sortir de terre, comme par magie. Me Abdoulaye Wade, un génie politique, a mis le Sénégal sur une belle rampe. Macky Sall a-t-il vu la solution pour le développement de la Nation… en redevenant un libéral, tout simplement.

Ndèye DIAW

Comments are closed.

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15