arton147012

Le G20 s’engage à privilégier l’Afrique dans son programme de politique énergétique

Antalya, 17 nov (APS) – Les dirigeants du G20 ont manifesté la volonté d’accorder la priorité à l’Afrique dans l’exécution de leur programme visant à fournir de l’électricité à plus d’un milliard d’individus dans le monde, selon un communiqué publié à la fin de leur 10e sommet, qui s’est tenu dimanche et lundi, à Antalya (Turquie).

 « Nous reconnaissons que 1,1 milliard de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’électricité. Et 2,9 milliards d’individus dépendent des sources traditionnelles d’énergie pour faire la cuisine », soulignent-ils.
Les dirigeants des 19 pays constitutifs du G20 avec l’Union européenne ont parlé d’un programme de politique énergétique dont « la première phase consiste à privilégier l’accès à l’électricité dans les pays d’Afrique subsaharienne, où le problème est davantage criant » que dans le reste du monde.
« Dans la première phase de ce plan, nous allons coopérer avec les pays africains et les organisations régionales, dans les domaines de (…) la technologie, de la finance, de l’investissement, de l’intégration régionale, en prenant en considération les besoins nationaux » des pays concernés, écrivent-ils dans le communiqué publié à la fin de leur sommet.
Le texte ne fait mention de la durée, ni du début d’exécution du programme de politique énergétique en question.
Les promesses du groupe des Vingt font écho aux besoins exprimés au nom de l’Afrique, lors des travaux du sommet, par le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall.
Ce dernier « a demandé à ce que le G20 aide l’Afrique à valoriser ses potentialités énergétiques, afin que le continent puisse accélérer son développement, que les populations aient accès à l’énergie », a dit le ministre-conseiller chargé de la Communication, à la présidence sénégalaise, El Hadji Hamidou Kassé.
M. Sall, invité du sommet du G20 en sa qualité de président du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), a aussi souligné « la nécessité pour l’Afrique de réaliser des projets énergétiques régionaux et de favoriser les échanges entre les pays (…) à l’instar des Etats-Unis et du Canada », dans ce domaine, a ajouté M. Kassé lors d’un point de presse tenu au moment du retour de la délégation sénégalaise vers Dakar.
« Il est important de mobiliser beaucoup de ressources pour le secteur de l’énergie, car il est la base du développement », a-t-il dit en résumant l’intervention du président du NEPAD au sommet du G20.
Macky Sall a participé au conclave avec deux autres chefs d’Etat du continent, Robert Mugabe, du Zimbabwe, qui est président en exercice de l’Union africaine, et Jacob Zuma, dont le pays, l’Afrique du Sud, est le seul membre africain du groupe des Vingt.
Les membres du G20 représentent au moins 80% du commerce mondial.

Voir aussi

telechargement-3

VOLS DE BETAIL Aminata Mbengue Ndiaye courroucée

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales est monté au créneau pour dénoncer les …