Accueil / Education / Le G4 hausse le ton

Le G4 hausse le ton

Véritable démonstration de force à travers les rues de Diourbel – Les enseignants membres du G4 se sont fortement mobilisés pour battre le macadam

Véritable démonstration de force à travers les rues de Diourbel. Les enseignants membres du G4 se sont fortement mobilisés pour battre le macadam. Ils se sont partis  du lycée d’enseignement général en passant par Cem Grand Diourbel pour finalement terminer devant les locaux de la Préfecture de Diourbel. Ces enseignants habillés de tee-shirts rouges et arborant des brassards, scandaient que «la promesse est une dette».

Sur leurs pancartes, on pouvait lire : «halte au vol organisé sur les rappels» ; «le respect des accords signés».

Ces enseignants réclament le respect strict des accords signés. Devant leurs camarades, Abdoulaye Ndoye du Cusems déclare : «face à nos revendications légitimes qui s’articulent autour de l’alignement de l’indemnité de logement, la gestion de la carrière des enseignants, le paiement des rappels, les actes d’intégration d’avancement, d’alignement, de reversement et de radiation les prêts DMC, la formation diplomante, la réponse du gouvernement est articulée autour de la menace, de la répression, de la diabolisation, de la désinformation. Mais qu’il sache qu’on nous tue mais on ne nous déshonore pas !».

Pour M. Ndoye, «le Président Macky Sall doit savoir que le système éducatif transcende tous les gouvernements. Il doit laisser un bon souvenir aux sénégalais. Dans un pays lorsque les enseignants sont humiliés, bastonnés publiquement, c’est la ruine de l’Etat parce que l’école est le creuset de la citoyenneté».

Pour Saourou Sene du Saems, les «enseignants iront jusqu’au bout». «Nous allons mener le combat et nous n’allons pas sacrifier l’avenir de nos enfants ».

Abdou Faty, secrétaire général national du Sels/A, a souligné que «les menaces ne passeront pas. Ensemble, nous résisterons. Nous donnerons du courage à ceux qui ont peur».

Pour le secrétaire général de l’Uden, Abdourahmane Gueye, «les enseignants sont déterminés à aller jusqu’au bout. Aucune menace ne passera pas. Les autorités n’ont qu’à nous appeler, discuter avec nous et trouver des solutions pour l’intérêt de la Nation, pour l’intérêt de l’école qui est notre outil de travail». Selon lui, «personne n’est plus patriote que les enseignants. Personne n’est plus engagée que les enseignants ». Non sans inviter les enseignants à rester unis et de «ne pas verser dans les invectives et insultes».

Sud quotidien

À voir aussi

Grève à l’UVS: L’Etat débloque 90 millions Fcfa

Les auditeurs de l’Université virtuelle du Sénégal, qui avaient entamé une grève pour réclamer leurs …

Enseignement supérieur: L’inauguration des Eno consacre le passage à l’échelle du virtuel

Le secteur de l’Enseignement supérieur est en train de connaître de grandes et profondes mutations. …