Accueil / Education / ‘’Le gouvernement ne va pas réintégrer des élèves-maîtres fraudeurs’’ 

‘’Le gouvernement ne va pas réintégrer des élèves-maîtres fraudeurs’’ 

 Le ministre de l’Education nationale était hier l’invité de l’émission Grand jury de la radio futurs médias. Face à Mamadou Ibra Kane, Serigne Mbaye Thiam est revenu sur l’arrêt de la Cour suprême. Selon le ministre, le gouvernement usera de tous les moyens juridiques pour ne pas réintégrer ‘’des élèves-maîtres fraudeurs’’.

 Suite et pas fin de l’affaire des élèves-maîtres qui ont été exclus en 2014 pour affaire de fraude. Après la décision de la Cour suprême qui a cassé la décision du ministère de l’Education nationale, on s’attendait à une probable réintégration de ces 690 candidats qui ont été exclus alors qu’ils étaient en pleine formation. Mais c’était sans compter avec la détermination du ministre Serigne Mbaye Thiam qui ‘’ne veut pas de fraudeurs dans le système éducatif sénégalais’’. Invité de l’émission Grand Jury de la Rfm hier, le ministre de l’Education nationale informe que le gouvernement n’a toujours pas reçu l’arrêt de la Cour. Sur ce point, il ne peut pas parler sans avoir ‘’les arguments et les conséquences à en tirer’’. ‘’On ne peut pas savoir si on les réintègre ou pas parce qu’on n’a pas encore reçu l’arrêt. Mais on utilisera tous les moyens juridiques à notre disposition pour ne pas mettre des élèves-maîtres qui ont fraudé dans le système éducatif’’, persiste Serigne Mbaye Thiam.

Tout de même, le ministre renseigne que l’Etat s’est basé sur du concret avant de prendre la décision d’exclure ces 690 élèves-maîtres. Pour chacun d’eux, dit-il, le ministère détient la note qui était sur sa copie d’examen, qui constitue celle qui a été donnée par le correcteur et qui est aussi sur son relevé manuscrit, mais qui est totalement différente de celle qui est donnée à la commission de délibération. ‘’En guise d’exemple, pour un élève-maître, le correcteur met sur sa copie 5, sur son relevé manuscrit 5, mais celui chargé de la saisie informatique met 13 et cet élève-maître a passé’’, précise le ministre. Même l’agent de la Direction des examens et concours qui a procédé à la falsification des notes a reconnu sur PV écrit qu’il a falsifié les notes, ajoute t-il.

Sur un autre registre, le ministre a abordé,  face à Mamadou Ibra Kane, la situation des écoles sous les eaux en cette période de rentrée des classes. Serigne Mbaye Thiam pense même qu’il faut relativiser sur le cas de ces écoles inondées car les écoles sont plutôt envahies par les eaux. Et sur cet aspect, le tableau n’est pas aussi sombre qu’on le pense. D’après le ministre, sur  9 546 écoles sur l’ensemble du territoire national, seules 146 écoles ont été envahies par les eaux. Et à l’en croire, sur ce dernier chiffre, 14 écoles seulement étaient en cours de traitement et tout le reste a été libéré avant le jour de l’ouverture des classes.

Enquête

À voir aussi

LOUGA : UN RESPONSABLE POLITIQUE LOCAL PROMET UNE PRISE EN CHARGE SANITAIRE DE LA COMMUNAUTÉ SCOLAIRE

Louga, (APS) – Le directeur national des Impôts et Domaines, Mamadou Mamour Diallo, a annoncé envisager …