ACTUALITE

Le HCCT est arrivé !  Des Ministères à supprimer donc !

  • Date: 5 septembre 2016

A quoi sert maintenant le ministre du Renouveau urbain ? A quoi sert un cabinet de ministre délégué auprès de celui-ci, chargé, dit-on, de la Restructuration et de la Requalification de la Banlieue ? Qui y comprend d’ailleurs quelque chose ?

Conserver dans l’attelage gouvernemental  ces ministères, et surtout le ministère de la Gouvernance locale devant une Institution nouvelle chargée de conseiller et d’orienter la politique gouvernementale sur les collectivités territoriales, serait un paradoxe qui confirmerait la dimension politicienne de ce HCCT.

Si vraiment la mission qui lui est dévolue est sérieuse, ces ministères devraient être revus ou supprimer. Le ministère de la  Gouvernance locale n’a plus sa raison d’être. Ce HCCT, quoique dispensateur de simples conseils sur la gestion territoriale, peut bien remplir la mission en transmettant au Président de la République les décisions suggérées et les orientations à prendre.

Jusqu’ici, le Ministère de la Gouvernance locale semble être en mission politique exclusive de déstabilisation ou d’affaiblissement d’adversaires à la tête de communes ou de conseil départementaux. Il en est ainsi avec la gestion des déchets, avec  la Ville de Dakar et avec Bambey. Et les coups assenés rendent bien compte d’une mission politique encagoulée.

La Gouvernance locale devrait relever des collectivités locales, mais avec la création d’un Ministère qui en prend la charge, la pagaille et les éternelles querelles de compétence prennent la primauté sur l’efficacité, la cohésion et l’harmonisation des œuvres à mener pour l’intérêt des citoyens.

Le Sénégal a trop de ministères d’une inutilité flagrante et trop d’Institutions en déphasage avec les pulsions qui animent la Nation. Et voilà que le HCCT est arrivé ! Un nettoiement de l’architecture gouvernementale et de l’environnement institutionnel s’impose ! L’argent du contribuable est trop ponctionné.

Domou rewmi

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15