Education

LE HCDS ENTREVOIT « UNE SOLUTION DÉFINITIVE » AUX GRÈVES CYCLIQUES

  • Date: 23 mars 2016

Le Haut conseil du dialogue social (HCDS) espère trouver bientôt, de concert avec les syndicats d’enseignants, « une solution définitive et durable » aux nombreuses grèves dans le secteur éducatif, a déclaré, mardi, à Dakar, son vice-président, Papa Birama Diallo.

« Nous espérons aboutir incessamment à une solution définitive et durable, pour sauvegarder l’école sénégalaise et créer les conditions d’un apaisement du climat social dans le système éducatif », a-t–il annoncé en marge d’un atelier de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP).

« Une rencontre décisive est prévue dans deux jours avec le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, qui s’est engagé à (…) proposer une solution de sortie de crise », a assuré M. Diallo, interrogé sur la grève du Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen-secondaire (CUSEMS).

« Il ne reste qu’à faire valider cette proposition par le président de la République », a-t-il affirmé, ajoutant que les enseignants veillent non seulement à la préservation de leurs « intérêts » mais aussi à la « sauvegarde de l’école sénégalaise ».

« Si les enseignants acceptent les propositions du gouvernement, on va avoir une sortie de crise », a poursuivi le vice-président du HCDS.

« Le gouvernement, qui assure également la gestion de ce pays, a assez de bon sens pour arriver à un accord définitif avec les syndicats d’enseignants », a-t-il assuré.

Le HCDS a réuni la semaine dernière les institutions partenaires du système éducatif, les acteurs de l’école, à savoir le gouvernement, les syndicats d’enseignants et les associations de parents d’élèves, pour « trouver une issue heureuse à la crise qui persiste à cause de la non-application d’une partie des accords » signés entre les autorités gouvernementales et les organisations syndicales de l’enseignement.

Le Haut conseil du dialogue social, le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, et celui de l’Education nationale, les syndicats d’enseignants et les organisations de soutien au système éducatif étaient tombés d’accord sur un « agenda » devant mettre fin aux grèves.

« Nous faisons tout pour qu’ils puissent se retrouver et créer les conditions d’un apaisement durable. C’est notre rôle et notre mission », a souligné Papa Birama Diallo.

« Il reste à aller vers l’application définitive de cet accord. Il ne s’agit pas simplement du secteur de l’éducation », a-t-il signalé, ajoutant que la clause prévue concerne aussi les travailleurs de la santé et des collectivités locales.

Selon lui, les syndicats de travailleurs déplorent « la non-application du plan de mise en œuvre du Pacte national de stabilité sociale, qui a été signé avec le gouvernement ».

« Le gouvernement s’est engagé à régler définitivement ces questions, dans les prochains jours », a assuré M. Diallo.

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15