ACTUALITE

Le maire de Hann limoge son medecin chef de district : les hôpitaux sous perfusion !

  • Date: 29 juillet 2015

Médecins, imams, population de Yarakh exigent la réintégration du Dr Mbaye Paye, ex-secrétaire général du Sames, démis de sa responsabilité de chef du district de Hann par le maire Babacar Mbengue.

Ce n’est plus de la stupeur, c’est de la grosse colère. Le limogeage de docteur Mbaye Paye du syndicat autonome des médecins du Sénégal a provoqué un tollé dans le populeux quartier de Yarakh. Les toubibs des centres de santé de Dakar et de l’intérieur ont appelé à une grève hier et aujourd’hui, tandis que chefs religieux, coutumiers et populations de Hann exigent la réintégration du médecin-chef Mbaye Paye par le maire socialiste. Une deuxième  destitution d’un médecin, après celle du chef de district de Grand-Dakar par le maire Jean Baptiste Diouf. Depuis son limogeage, le tonitruant syndicaliste Mbaye Paye engrange des soutiens plus qu’il n’en aurait rêvé. L’imam ratib de Yarakh, en colère contre le maire Mamadou Mbengue, dit s’opposer fermement au limogeage du médecin-chef. «Laissez-nous notre Mbaye Paye.

Nous avons besoin de lui ici à Yarakh», prêchera l’imam Baba Diao, louant les qualités et la compétence du médecin destitué. Selon le secrétaire général du Sames, Boly Diop, son collègue est passé de bête noire à bouc émissaire. «Aucun grief n’a été reproché à Mbaye Paye. Jusqu’à présent, nous ne pouvons pas vous dire les raisons de son limogeage», dira le patron du Sames, stupéfait. «Nous avons appris que le maire Babacar Mbengue a signé la révocation du médecin Mbaye Paye, le 23 juillet 2015, pour le muter à la division des Ressources humaines, avant de s’envoler à l’étranger», rage-t-il de colère. Non sans qualifier l’acte du maire de Hann d’extrêmement  grave. Ainsi, pour contester la décision «illégale» de l’édile de Hann, les médecins ont-ils déroulé la première phase de leur plan d’actions par une journée morte, hier et aujourd’hui, sur toute l’étendue du territoire. Ce qui fut une réussite totale, le premier jour de grève, pour reprendre les  propos du secrétaire général du Sames, se targuant que le mouvement d’humeur a été suivi et respecté par tous les centres de santé de Dakar et de l’intérieur du pays. A signaler que le limogeage du médecin Mbaye Paye n’est que l’arbre qui cache la forêt. En réalité, tous les déboires auxquels les toubibs des centres de santé, sous la tutelle des collectivités locales, sont confrontés, résultent de la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation.

Mouhamadou BA

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15