Accueil / POLITIQUE / Le ministre de l’intérieur se prononce sur le mandat de Macky et le financement des partis politiques

Le ministre de l’intérieur se prononce sur le mandat de Macky et le financement des partis politiques

Le ministre de l’Intérieur a réaffirmé dans les locaux de la Commission électorale nationale autonome (CENA) qu’aucune date n’avait encore été arrêtée pour la tenue du référendum sur la réduction du mandat du président de la République. Abdoulaye Daouda Diallo a précisé, à cet effet, que ses services seraient prêts à y répondre favorablement, si une décision venait à être prise dans ce sens. À l’en croire, le  calendrier tel qu’il existe ne fait état que de la tenue d’une élection législative en 2017, d’une présidentielle et des élections locales pour l’année 2019.  « S’il est décidé d’ici là, la tenue d’une élection référendaire, on s’y adaptera dans tous les cas de figure. Ce n’est pas difficile car, à mon avis, c’est l’une des élections les plus faciles à organiser et nos services sont dans des dispositions pour répondre favorablement à cette décision. Mais, pour le moment, ce n’est pas le cas. C’est une décision politique qu’on attend », soutient-il. Avant d’enfoncer le clou : « L’administration ne peut se baser sur des « on-dit » pour faire des déclarations. Dans tous les cas, le ministère de l’Intérieur et la Cena sont prêts pour l’organisation du référendum ou la présidentielle de 2017 ou 2019. »

Par ailleurs, Abdoulaye Daouda Diallo a également annoncé  que le Sénégal va vers l’adoption d’un code des partis politiques. Il a indiqué que des Assises seront tenues dans ce sens avant le mois de mars 2016. À l’occasion, précise-t-il,  la question du financement des partis politiques sera abordée. Abdoulaye Daouda Diallo s’est aussi prononcé sur la révision du Code des Collectivités locales. Prétexte de cette révision : les nombreuses questions sans réponses soulevées après les élections locales dernières. Abordant la question de la rationalisation des 225 partis politiques au Sénégal, il a indiqué qu’il s’agira d’un premier jalon vers leur financement.

 

Share This:

À voir aussi

Bamba Fall fait son mea culpa

Le maire de la Medina Bamba Fall, a affirmé, en marge du lancement de  la …