23 avril, 2014
Accueil » CULTURE » le monument de la renaissance africaine

le monument de la renaissance africaine

La statue de la renaissance africaine : un outil de communication au service des frères et soeurs africains
La statue de la renaissance africaine: un outil de communication au service des frères et sœurs africains « Le judaïsme et l’islamisme interdisent la représentation d’êtres vivants dans l’art sacré. Elles partent du principe que le divin- absolu, intemporel et informel ne saurait être représenté en tant que tel, ni a fortiori à travers la forme de ses créatures vivantes, hommes ou animaux. Cette opinion fut également défendue dans certaines branches de l’église chrétienne, à différentes époques. Néanmoins, à chaque fois que l’on a supprimé le culte des images- représentant le Christ, sa Mère, les Saints, des animaux allégoriques etc., il fut plus tard rétabli. Tout simplement parce que l’image peut être un support de communication avec l’infini par les réalités spirituelles ou les symboles de transcendance qu’elle évoque tout comme le téléphone est un support de communication à distance entre les hommes. »1 C’est ainsi que pour soutenir la foi de son peuple au panafricanisme, le Chef de l’Etat a choisi de manifester sa présence dans nos coeurs à travers la statue de la renaissance. Cette statue doit être perçue comme un symbole de la renaissance africaine, un lien entre l’époque de l’esclavage, de la colonisation, des guerres fratricides, et l’époque des grands penseurs de la négritude comme Léopold Sédar Senghor, de la non violence comme Martin Luther King, du panafricanisme comme Kwamé NKrumah,et de la renaissance africaine comme Maître Abdoulaye Wade., Mr Olesegun Obansajo,et Mr Tabo Mbeki . Sortir cette statue de son contexte amènerait à dépraver son sens et ses objectifs. Il urge donc de rétablir cette erreur en gagnant la bataille de la communication. Une communication offensive sur les vraies motivations de cette statue, ses retombées culturelles et économiques par la création d’emplois. Surtout son sens historique qui replace la nécessité de relier tous les peuples africains, à travers les âges, les continents, pour la réalisation de l’idéal commun, qu’est la renaissance de l’Afrique toujours minée par les guerres, les maladies et la pauvreté. Nous africains, nous nous battons pour redonner à l’Afrique « le berceau de l’humanité », sa place dans le concert des nations. Des voix s’élèvent partout dans le monde, pour ce même idéal. Elles se matérialisent aujourd’hui par cette statue, qui sera un lieu de rencontre des grands intellectuels africains et de la diaspora pour échanger et partager notre attachement pour l’Afrique. Un espace culturel au service du continent, une statue pour servir non pas pour être adorée comme le pensent certains. Replaçons, cet outil de communication dans son contexte, un outil fonctionnel pour servir une cause noble, celle de l’Unité africaine, de la formation des jeunes, Oui cette statue est dédiée à la jeunesse, à la case des tout petits pour leur donner les moyens de maintenir très haut le leadership africain. Par le symbolisme qu’elle porte, la statue de la renaissance africaine est un appel à une régénération des civilisations africaines, au développement de notre continent. Oui, nous pouvons développer l’Afrique, à condition : – de dépasser les guerres fratricides, – d’unir nos forces pour le Bien de tous les peuples d’Afrique. – de renforcer notre savoir faire et notre savoir être – de partager nos valeurs et nos richesses à travers l’intégration africaine et l’ouverture au monde. Le Chef de l’Etat l’a bien compris en misant sur la formation des jeunes (dis mois quelle jeunesse tu as, je te dirai quelle peuple tu seras), et en développant une gestion intégrée des projets de développement (la muraille verte, l’université du futur africain avec le développement des technologies de l’information et de la communication, entre autres). Oui pour la statue de la Renaissance Africaine qui incarne toute la dimension de l’engagement et de la volonté des africains à aller au-delà de leurs ambitions! 1. l’univers de la para psychologie et de l’ésotérisme, collection dirigée par Jean – Louis Victor, tome 3 edition Martinsart, page 86,87 Madame Bitilokho NDIAYE Sociologue Spécialiste en communication et management des organisations