Accueil / SANTE / Le Nigéria retiré de la liste des pays ou la polio est endémique

Le Nigéria retiré de la liste des pays ou la polio est endémique

Lagos, 25 sept 2015 (AFP) – L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a retiré vendredi le Nigeria de la liste des pays où la poliomyélite est considérée comme endémique, saluant ce « progrès historique » plus d’un an après le dernier cas signalé dans le pays africain le plus peuplé.

Cette nouvelle signifie que seuls deux pays restent sur cette liste, le Pakistan et l’Afghanistan, alors qu’ils étaient plus de 125 en 1988.

« C’est la première fois que le Nigeria interrompt la transmission du poliovirus, amenant le pays et l’Afrique plus près que jamais d’être certifié exempt de polio », affirme l’OMS dans un communiqué transmis à l’occasion d’une réunion à New York de l’association spécialisée dans la lutte contre la maladie « Polio global eradication initiative ».

Le Nigeria avait passé en juillet le cap d’une année pleine sans nouveau cas de polio. Six cas ont été dénombrés l’an dernier au total, contre 338 en 2009, selon l’OMS.

Le dernier cas de polio avait été recensé le 24 juillet 2014 à Sumaila, dans l’Etat de Kano, dans le nord du Nigeria. Les pays doivent passer au moins un an sans nouveau cas avant de pouvoir être retirés de la liste des pays non endémiques.

Il faut ensuite deux années supplémentaires sans nouveau cas pour qu’une zone soit considérée comme totalement débarrassée de la maladie. Il n’est pas exclu notamment que des cas isolés n’aient pas été recensés.

L’OMS précise que « toutes les données ont permis de confirmer que douze mois pleins se sont écoulés sans nouveau cas » au Nigeria.

Des campagnes de vaccination avaient dû être suspendues ces dernières années au Nigeria après que des prêcheurs musulmans et des médecins eurent propagé la rumeur selon laquelle le vaccin faisait partie d’un complot occidental visant à dépeupler l’Afrique.

Le continent africain avait déjà célébré en août une année sans poliomyélite, étape importante vers l’éradication de la maladie à l’échelle planétaire, selon les agences onusiennes.

Le dernier cas connu avait été enregistré en Somalie le 11 août 2014. Cette maladie infectieuse, causée par la transmission d’un virus, détruit le système nerveux, pouvant entraîner la paralysie et la mort.

À voir aussi

Recrudescence du paludisme à Kolda 241 femmes enceintes touchées en 2017

  Le paludisme refait surface à Kolda. Rien qu’au 3ème trimestre de 2017, 241 femmes …

Saisie de produits pharmaceutiques illicites à Touba- L’avocat des pharmaciens annonce « une enquête criminelle »

Une enquête criminelle sera ouverte contre les auteurs du trafic de médicaments arrêtés à Touba …