20 août, 2014
Accueil » RELIGION » Le Pape lance un appel aux non croyant « Loin de Dieu »
Le Pape lance un appel aux non croyant « Loin de Dieu »

Le Pape lance un appel aux non croyant « Loin de Dieu »

Le pape François a lancé samedi soir lors de la veillée pascale un appel vers les non-croyants et les incrédules qui se trouvent « loin de Dieu », en leur demandant de « s’interroger », de « faire un pas », d’ »accepter de risquer ».
Au cours de son homélie commentant la Résurrection du Christ, l’ex-archevêque de Buenos Aires a demandé aux fidèles d’ »accepter que Jésus ressuscité entre dans (leur) vie ».

« Accueille-le comme un ami, avec confiance », a exhorté le premier pape jésuite et le premier du continent américain, à l’adresse des chrétiens et au-delà.

« Si jusqu’à présent tu as été loin de lui, fais un petit pas: il t’accueillera à bras ouverts. Si tu es indifférent, accepte de risquer: tu ne seras pas déçu. S’il te semble difficile de le suivre, n’aie pas peur, fais-lui confiance (…), il t’est proche, il te donnera la paix que tu cherches et la force pour vivre comme Lui le veut », a-t-il expliqué en adoptant comme toujours depuis son élection le 13 mars un langage simple et direct.

Lors de la cérémonie, le pape a administré les sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation et première communion) à quatre néophytes venus d’Italie, d’Albanie, de Russie et des Etats-Unis.

Le rite de la veillée pascale avait débuté dans l’atrium de la Basilique Saint-Pierre par la bénédiction du feu et la préparation de la bougie de Pâques, avant la procession vers l’autel en silence dans l’obscurité totale de la nef. Cette « liturgie de la lumière » a culminé avec le chant « Exsultet ».

Le pape a souligné aussi dans son homélie qu’il ne faut pas avoir peur de la nouveauté, « des surprises de Dieu ».

« Ne nous fermons pas à la nouveauté que Dieu veut porter dans notre vie ! », a-t-il lancé.

Dans un message à son habitude très optimiste, l’ex-cardinal Jorge Bergoglio a appelé les chrétiens et le reste du monde à ne « pas perdre confiance ».

« Ne sommes-nous pas souvent fatigués, déçus, tristes (…) ne pensons-nous pas que nous n’y arriverons pas ? Ne nous fermons pas sur nous-mêmes, ne perdons pas confiance, ne nous résignons jamais: il n’y a pas de situations que Dieu ne puisse changer », a-t-il dit.

« Les problèmes, les préoccupations de tous les jours tendent à nous faire replier sur nous-mêmes, dans la tristesse, dans l’amertume… », a-t-il constaté.

Mais la « nouveauté » offerte par le Christ c’est « la victoire sur le péché, sur le mal, sur la mort, sur tout ce qui opprime la vie et lui donne un visage moins humain ».

Afp