presse

Le PM et son oral devant les députés en exergue

Les quotidiens parvenus vendredi à l’APS réservent leurs commentaires à l’intervention, la veille, du Premier ministre à l’Assemblée nationale, où il répondait des questions d’actualité.


Mahammed Boun Abdallah Dionne, et son gouvernement étaient face aux députés à l’Assemblée nationale pour répondre à des questions relatives au dernier rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE) et aux démolissements sur la zone de l’aéroport.


Le chef du gouvernement sénégalais a également abordé la situation des travailleurs de la SUNEOR et de Transrail, les pénuries d’eau, les délestages de SENELEC, les accords entre gouvernement et enseignants, entre autres, informe le quotidien national Le Soleil.


De fait, la plupart des quotidiens se sont principalement injtéressés aux annonces du Premier ministre relative au sort serait réservé aux responsables de sociétés d’Etat dont la gestion a été épiblgée par l’IGE.


« Des poursuites annoncées contre les épinglés de l’IGE », écrit par exemple L’Observateur, se faisant l’écho de l’intervention du Premier ministre devant les députés. « J’ai donné instruction au garde des Sceaux de poursuivre ceux qui sont épinglés », a déclaré Mahammad Dionne, cité par ce journal.


« Si une telle décision, somme toute normale, est applaudie, c’est que nos gouvernants ont montré jusqu’ici très peu d’engouement à mettre fin à ces pratiques, malgré les engagements », commente l’éditorialiste du quotidien La Tribune.


« Maintenant, ajoute-t-il, ils doivent aller jusqu’au bout. Toute la chaîne de manigance doit être brisée et des sanctions exemplaires prises pour éviter que pareille situation ne se reproduise ».


« Le chef du gouvernement se veut clair. Les fautifs épinglés par l’Inspection générale d’Etat (IGE) dans son rapport 2015 seront poursuivis », écrit Libération au sujet des annonces du Premier ministre.


Le Populaire lui décrit un « Premier ministre radical » sur cette question en particulier. Selon le quotidien L’As, « ceux qui sont épinglés dans le rapport de l’IGE, peuvent commencer à formuler des prières (..) ».


« Le chef de l’Etat ne protègera personne, l’impunité est finie aux Sénégal », assure le Premier ministre, dans d’autres propos rapportés par Enquête. Il « est décidé à traquer les mauvais gestionnaires des sociétés d’Etat », souligne Le Point quotidien.


Outre ce sujet, les quotidiens annoncent par ailleurs le placement en garde-à-vue de Tamsir Jupiter Ndiaye. L’ancien chroniqueur de l’hebdomadaire sénégalais Nouvel Horizon est poursuivi pour homosexualité et pédophilie (L’As) et sera devant le procureur ce vendredi (La Tribune).


« Jupiter touche le fond », note Waa Grand Place, en allusion au fait que le mis en cause était en liberté conditionnelle depuis 2013. Il avait été condamné pour acte contre-nature avant de bénéficier d’une liberté provisoire, rappelle Libération.


« Tamsir Jupiter replonge dans des actes contre-nature », signale à sa Une Le Populaire. « Pour la seconde fois, Tamsir Jupiter Ndiaye est impliqué dans une affaire d’actes contre-nature, cette fois, sur un garçon de 15 ans », précise Walfadjri.

APS

Voir aussi

79981805_gambia_jammeh_g

Yahya Jammeh aux gambiens :  » Vous, Gambiens, avez décidé que je devais partir… »

Rfi.fr- Yahya Jammeh a reconnu sa défaite à l’élection présidentielle ce vendredi soir dans une …