Accueil / CULTURE / Le président de Saint-Louis Jazz explique la présence dans le programme de l’ensemble lyrique traditionnel

Le président de Saint-Louis Jazz explique la présence dans le programme de l’ensemble lyrique traditionnel

Le président de l’association Saint-Louis Jazz Ousmane Alioune Sarr explique le choix porté sur l’ensemble lyrique du Théâtre Daniel Sorano pour ouvrir, le 24 mai, le programme de la quinzième édition du festival par un besoin de répondre à une attente des populations locales.

Source: Aps

‘’Les populations saint-louisiennes attendent depuis plus de quinze ans que l’ensemble instrumental de Sorano se produise dans la vieille capitale », explique M. Sarr dans un communiqué remis dimanche à l’Aps.

Le festival de jazz de Saint-Louis est prévu du 24 au 27 mai prochain.

‘’Cette attente est forte pour qui veut se rappeler que cette ville a vu naître et a couvé l’immense Diabou Seck la Saint-Louisienne ainsi que la grande cantatrice de Fanal qu’est Coumba Fall Léoni », souligné Ousmane Alioune Sarr.

Ce choix est ‘’donc particulièrement judicieux », assure-t-il en se disant ‘’soucieux de réveiller cette dimension de la capitale du nord si tant est qu’elle était en sommeil »

Le président de Saint-Louis Jazz a signalé que les musiciens africains-américains et ceux de la diaspora, invités au festival, regrettent l’absence d’espaces de rencontres et de dialogues avec les détenteurs de la tradition ».

‘’Ils ont eux aussi une attente réelle, plutôt une soif d’aller à la rencontre de la musique mère », selon M. Sarr pour qui le festival est ‘’un lieu d’échanges et de rencontres ». ‘’Il est donc indiqué que nous puissions présenter ce que nous avons de très personnel, ce qui nous distingue des autres à savoir notre patrimoine musical », a-t-il insisté.

Il a ajouté : ‘’cette quinzième édition veut renouer avec la dimension festive de cet événement culturel et pour cela, elle doit répondre aux attentes plurielles des différents publics présents à Saint-Louis ».

Ousmane Alioune Sarr souligne ‘’l’aspect touristique » de la manifestation avec l’implication du syndicat d’initiative de la ville. Selon lui, cette adhésion se comprend car ‘’le festival est un patrimoine culturel vivant. L’événementiel doit jouer un rôle prépondérant dans le développement du tourisme moderne ».


À voir aussi

Décès de Lilyan Kesteloot, spécialiste des littératures négo-africaines contemporaines

L’universitaire et chercheuse belge Lilyan Kesteloot, spécialiste des littératures négro-africaines francophones, est décédé mercredi à …

Thione Seck s’épanche- Les Faux billets, Modou Kara, Youssou Ndour – Le lead vocal du Raam daan dit tout

Absent de la scène musique depuis quelques temps, Thione Seck compte signer son retour avec …