Accueil / ECONOMIE / Le président ghanéen demande une extension de l’Agoa ‘au-delà de 20 ans’

Le président ghanéen demande une extension de l’Agoa ‘au-delà de 20 ans’

Le président ghanéen John Kufuor a demandé mercredi une extension « au-delà de 20 ans » de l’Agoa, la législation américaine permettant à 38 pays africains d’exporter sans droits de douane aux Etats-Unis depuis 2000 et jusqu’en 2015.

Source : Jeune Afrique
« J’appelle le gouvernement des Etats-Unis à envisager de prolonger la durée de vie de l’Agoa (Loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique) au-delà de 20 ans », a déclaré M. Kufuor en ouvrant à Accra le sixième Forum de cette initiative américaine, devant un millier de délégués.

Trente-huit pays africains bénéficient actuellement de cette législation lancée en 2000 par le président Bill Clinton pour permettre d’exporter sans droits de douane sur le marché américain. Le système a été prolongé jusqu’en 2015.

« Il ne nous reste que huit ans pour profiter de l’occasion d’exporter jusqu’à 6.400 produits sur le marché des Etats-Unis, estimé à dix mille milliards de dollars », a expliqué M. Kufuor, soulignant que l’Afrique « aura du mal à exploiter pleinement les bénéfices de cette initiative ».

« Cette conférence est une occasion de porter à l’attention générale les changements qui interviennent en Afrique depuis 2000, date, par coïncidence, du lancement de l’initiative Agoa », a-t-il poursuivi.

Selon le dernier rapport d’étape du système Agoa, les exportations des pays d’Afrique sub-saharienne vers les Etats-Unis ont augmenté de 17% en 2006 par rapport à 2005.

Mais en 2006, plus de 90% des exportations d’Afrique sub-saharienne ont été des produits pétroliers.

« Les investisseurs considèrent de plus en plus l’Afrique comme un bon terrain pour les affaires. Les Etats-Unis sont attachés à y aider, et un des moyens les plus importants de cette aide passe par notre Loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique (Agoa), a déclaré le président américain George W. Bush dans un message lu au Forum d’Accra.

« Nous apporterons une assistance technique pour aider les nations d’Afrique à renforcer leurs marchés financiers, et notre Organisation de l’investissement privé à l’étranger (US Overseas private Investment Corporation) coopèrera avec la communauté financière pour la création de nouveaux fonds d’investissements qui mobiliseront jusqu’à un milliard de dollars d’investissements privés supplémentaires en Afrique », a-t-il ajouté.

« Les bienfaits d’Agoa subsisteront longtemps dans l’avenir », a-t-il souligné.

Selon la sous-secrétaire d’État américaine adjointe pour les affaires africaines, Linda Thomas-Greenfield, les importations américaines de « produits Agoa » (environ 6.000 produits exportables sans taxes) ont atteint en 2006 44,2 milliards de dollars, mais les produits non pétroliers n’ont représenté que 7% du total à 3,2 milliards de dollars.

La loi exige que les pays bénéficiaires continuent à progresser vers une économie de marché, l’Etat de droit, le libre-échange, et qu’ils mettent en oeuvre des politiques économiques susceptibles de réduire la pauvreté tout en assurant la protection des droits des travailleurs.

Le ministre ghanéen du commerce, Alan Kyeremanteng, a indiqué à l’AFP que le Ghana avait été choisi pour la tenue de ce forum « car c’est un exemple de ce que les Etats-Unis souhaitent faire avec l’Agoa ».

Les pays éligibles au programme sont l’Afrique du sud, l’Angola, le Bénin, le Botswana, le Cameroun, le Cap Vert, le Congo, la République démocratique du Congo, la Côte d’Ivoire, Djibouti, l’Ethiopie, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Kenya, le Lesotho, Madagascar, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, l’île Maurice, le Mozambique, la Namibie, le Niger, le Nigeria, l’Ouganda, le Rwanda, Sao-Tomé, le Sénégal, les Seychelles, la Sierra Leone, le Swaziland, la Tanzanie, le Tchad, la Zambie.


À voir aussi

Commande publique Le taux d’accès des artisans locaux est passé de 12,7 à 65,14% en 2017

La Direction du Matériel et du Transit administratif (DMTA), en collaboration avec le Projet Mobilier …

Accord gazier entre le Sénégal et la Mauritanie ‘’Macky est parti à Nouakchott en position de faiblesse’’, selon Tekki

La polémique sur l’accord signé le 9 février entre la Mauritanie et le Sénégal, pour …