Accueil / POLITIQUE / Le Ps authentique ira aux élections

Le Ps authentique ira aux élections

Le Parti socialiste authentique (Psa), nouvellement arrivé sur la scène politique, ambitionne pour les prochaines échéances électorales du 03 juin et, en outre, fixe comme objectif la constitution d’un groupe parlementaire. Cette déclaration a été faite par le n°2 du Parti socialiste authentique, Ameth Saloum Boye, au cours d’un point de presse tenu au restaurant de la Place à Kaolack, ce dimanche.

Source : Le Matin
Ameth Saloum, n° 2 Psa, a expliqué les raisons qui l’ont poussé à créer ce parti avec son ami Souty Touré. « Nous avons, à la suite d’analyse et de réflexion, depuis notre président Léopold Sédar Senghor avec le président Abdou Diouf pour arriver à l’avènement de Wade, et nous avons, à partir de mûres réflexions, mis sur les fonts baptismaux, un Parti socialiste authentique».

Le n°2 du Psa a affiché les ambitions de sa nouvelle formation politique : « Notre objectif est de décrocher un groupe parlementaire à l’occasion des législatives du 03 juin prochain. C’est pourquoi, nous sommes posés en rassembleurs de la grande famille sociale – démocrate ». M. Boye a affirmé que le Psa sera l’avocat des paysans du bassin de l’arachide dans la relance de cette filière.

Revenant sur les raisons de son départ du P.S., le n°2 du Psa, par ailleurs Président fondateur du Cosopad, rejette toute divergence d’ordre personnel avec le Premier secrétaire Ousmane Tanor Dieng. Son alliance à la présidentielle avec Robert Sagna dans le cadre de la coalition « Takku Defarat Sénégal » constitue, à ses yeux, un atout pour l’expansion de la formation dirigée par le maire de Tamba, Souty Touré. Il se dit réjoui de ses camarades qui l’ont suivi avec Robert Sagna et qui l’ont rejoint dans sa nouvelle formation qui est le Psa. Pour ce faire, les camarades de Ameth Saloum Boye comptent occuper le terrain pour atteindre leur objectif visé pour les législatives. Et leur cheval de bataille sera le développement du pays, mais avec le concours de tous ses fils, avec des idées qui servent le Sénégal. Il a conclu en demandant aux populations de leur apporter leur voix pour la réussite de leur objectif.

À voir aussi

Le 27 juin 2011, le jour où Karim devait être tué

La charge est lourde et grave. Elle porte les empreintes de Samuel Sarr via son …

Affaires Karim, Khalifa et Imam Ndao: Amnesty International épingle le Sénégal

Dans son rapport sur l’examen périodique universel des Nations-unies, Amnesty international  met en doute l’indépendance …