images

Le PSE, objet de sabotage

Le Plan Sénégal Emergent est le référentiel de la politique économique et social de Macky Sall qui est, devant le peuple et les partenaires au développement, obligé de le réaliser et rendre visible ses résultats.

Malheureusement, il en a tellement parlé, partout parlé et toujours parlé que le mot « Emergent » a perdu son sens devenant un mot passe-partout.
Une visite dans la banlieue et dans certaines collectivités locales en rend compte. Les panneaux publics, les marchés, les abords de caniveaux, les faubourgs de fortune, proclament tous l’Emergence.

Les murs parlent et après chaque formule s’ajoute le nom d’un responsable APR : Pikine Emergent, Yeumbeul Emergent, Niarry-Tally Emergent, Yarakh Emergent, Bène Baraque Emergent, Castor Emergent, Pout Emergent, Wack-Ngouna Emergent, Ngaye-Emergent, Agnam-Siwol Emergent, Ndande Emergent, etc et toujours avec ou derrière un politicien APR qui se vend.

Finalement, ça ressemble à un sabotage ou à un suivisme populiste. Lors des rencontres officielles, des séminaires, des colloques, des visites de terrain de Ministres, le PSE ou le terme Emergence doit impérativement être inscrit dans le libellé du sujet et écrit sur les banderoles.
Ce fut le cas avec Plan Omega, avec Wade Formula et avec le NEPAD. Les Sénégal est ainsi. Les slogans et surtout les plans de développement renvoient à des formules exutoires utilisés comme des tasses de café à jeter après usage, ou plutôt après échec du plan ou départ du Président qui l’initie.

Domou Rewmi

Voir aussi

8a2558dfbf6da147bac90bb92f410e7d8d79f5db

Keur Momar Sarr: Paris injecte 61 milliards Cfa dans l’usine de traitement d’eau potable

La France, par le biais de l’Agence française de développement va apporter une contribution financière …