Accueil / ACTUALITES / REVUE DE PRESSE LE RÉFÉRENDUM RELÈGUE LES AUTRES SUJETS AU SECOND PLAN

REVUE DE PRESSE LE RÉFÉRENDUM RELÈGUE LES AUTRES SUJETS AU SECOND PLAN

Dakar, 16 mars (APS) – La campagne référendaire portant sur la révision de la Constitution s’impose de plus en plus aux quotidiens, à mesure qu’on s’approche du dimanche 20 mars, jour du scrutin.

 Les journaux parvenus à l’APS se font principalement l’écho du déroulement de cette campagne référendaire, à l’image du quotidien Enquête évoquant un « débat vicié », faisant notamment état « d’amalgames » autour des 15 points de la réforme constitutionnelle. S’y ajoute, selon le journal, que ce référendum « prend la forme d’une présidentielle avant la lettre ».
« Le scrutin de dimanche prochain est sans doute celui le plus flou de l’histoire politique du Sénégal dans la tête de l’électeur. Le débat se portant sur tout sauf sur les points inscrits sur le projet de texte, le votant pourrait bien voter en fonction de son adhésion ou non à la gestion de Macky Sall plutôt qu’à ses propositions », analyse Enquête.
Or, le président Macky Sall se dit inattaquable sur son bilan économique, qu’il juge « élogieux » à mi-parcours, rapporte le quotidien national Le Soleil. Il a dans le même temps salué « le travail fait dans les domaines de l’agriculture, de l’enseignement supérieur, de l’hydraulique rurale entre autres ».
Ces arguments ont été avancés par le chef de l’Etat en visite à Saint-Louis, où il a été « accueilli par des huées au pont Faidherbe », avant d’être acclamé ailleurs, rapporte le quotidien L’As. Macky Sall « a encensé la ville de Saint-Louis, raillé l’opposition et tiré un bilan de sa gestion du pays », relève ce journal.
A Ziguinchor, L’Observateur fait état de 7 blessés dont 4 graves dans les rangs de Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), la coalition regroupant les partis de la majorité présidentielle, à l’issue d’une « violente soirée » entre militants des deux camps opposés par le référendum.
Le Témoin quotidien ouvre sur « Le +Mortal Kombat+ de la banlieue dakaroise », qui va abriter « la mère des batailles ce jeudi ». « Si le président de la République y est annoncé l’après-midi, il sera devancé par Malick Gackou le matin à travers une marche », renseigne le journal.
« Guédiawaye et la banlieue deviennent un enjeu électoral de taille. Des manœuvres tous azimuts sont actuellement notées au niveau de la banlieue pour faire triompher le +Oui+ ce dimanche. Macky Sall et son camp mettent toutes les chances de leur côté pour gagner le référendum. Ce qui, du côté de Malick Gackou, est considéré inacceptable », résume Le Témoin quotidien.
Dans ce contexte, walfquotidien évoque « chantage, achat de conscience, violences… », avant de titrer : « La sale campagne du pouvoir ». « Entamée depuis samedi, écrit ce quotidien, la campagne référendaire culmine avec +chantage+, +violence+ et +achat de conscience+. Lesquels deviennent les armes de séduction du camp du pouvoir ».
Le Populaire note pour sa part le tiraillement caractérisant le M23 qui refuse de prendre position entre le oui et le non au référendum. « Sa demande de report du référendum sans suite, le bureau du M23 évite l’assemblée générale qui risquait de disloquer le mouvement », écrit le journal, à l’appui de la manchette suivante : « Fuite en avant du Mouvement des forces vives de la nation ».
D’autres quotidiens traitent de l’organisation pratique du scrutin de dimanche. « Désaccord » sur le vote par récépissé, annonce par exemple le journal Le Quotidien.

Selon cette publication, la proposition du ministre de l’Intérieur de « faire voter les électeurs issus de la révision ordinaire de 2015 par leur récépissé et carte d’identité, suite à des +problèmes d’impression+, n’a pas trouvé de consensus », rapporte Le Quotidien.

 Il ajoute qu‘Abdoulaye Daouda Diallo « regrette ce désaccord entre le courant du +Oui+ et celui du +Non+ et prend à témoin +l’opinion nationale’’. D’autant que « 200.000 électeurs » seront ainsi privés de vote, poursuit Sud Quotidien.

À voir aussi

Ministère du travail : Vieux Samba Sy prend le relais de Mansour Sy

Mansour Sy a officiellement quitté le ministère du Travail, du Dialogue Social, des Organisations professionnelles …

Confrérie Tidjane- le successeur d’Al amine sera connu dimanche

La famille de Seydi El Hadji Malick Sy (1855-1922) va désigner dimanche le successeur du …