presse

REVUE DE LA PRESSE- LE RETOUR DE BIBO BOURGI EN PRISON À LA UNE

L’incarcération, sur réquisition du procureur spécial prés la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), d’Ibrahim Aboukalil Bourgi dit Bibo, un des co-accusés de Karim Wade au procès dit des « biens mal acquis » est largement commentée par les journaux reçus vendredi à l’APS.

’’Bibo Bourgi retourne en prison », affiche à sa Une Sud Quotidien qui souligne que celui que « celui qui était qualifié de principal témoin dans le procès Karim Wade, voire même de complice de l’ancien ministre d’Etat, est vraisemblablement parti pour purger » sa condamnation à 5 ans de prison ferme.

Ce retour en prison est une exécution de la décision de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) qui l’avait condamné, en mars 2015, à 5 ans de prison ferme et à une amende de 138 milliards de francs Cfa, selon le journal Le Quotidien.

Bourgi, qui comparaissait libre lors du procès, pour des raisons de santé, rejoint en prison Karim Wade et Pape Mamadou Pouye.

’’Bibo Bourgi arrêté à nouveau pour être incarcéré », titre Walfadjri, relevant que les gendarmes chargés d’exécuter le mandat « l’ont trouvé malade ».

Dans le journal Le Populaire, l’avocat de M. Bourgi, Me Baboucar Cissé dénonce « une situation inadmissible, scandaleuse. C’est la section de recherches de la gendarmerie qui est allée chez lui, et l’a trouvé couché, puisque c’est quelqu’un dont la maladie est connue de tout le monde ».

’’Bibo Bourgi envoyé en prison par le procureur spécial », selon L’As qui relève que Cheikh Tidiane Mara a exécuté sa dernière décision avant d’aller à la retraite à la fin du mois.

L’Observateur souligne que Bourgi et Pape Amadou Diassé, condamné également au procès Karim Wade, ont été envoyés au Pavillon spécial de l’hôpital Le Dantc. ’’On dirait un retour en force des magistrats de la CREI, silencieux depuis les derniers dossiers Karim Wade (…)’’, commente le journal.

Sur un tout autre sujet, Le Témoin quotidien signale que huit mois après le drame de Mouna, en Arabie-Saoudite, l’assureur indemnise les ayants droit. Une cérémonie de remise des chèques aux parents des victimes aura lieu ce vendredi au ministère des Affaires étrangères.

Au total, 62 pélerins sénégalais sont décédés dans la bousculade meurtrière survenue lors du dernier pèlerinage à La Mecque.


Le Soleil revient sur la pose de la première pierre de l’arène nationale. ’’C’est un hommage rendu à la lutte’’, titre le journal citant le chef de l’Etat.

Voir aussi

pds-23-05-2014_08.05.44

PROBLEME DE LEADERSHIP, NON-RENOUVELLEMENT DES INSTANCES DE BASE… L’affaire Karim divertit le Pds

Depuis l’arrivée du Président Sall au pouvoir et le déclenchement subséquent de la traque des …