Accueil / People / Le rêve du petit Afghan fan de Messi a viré au cauchemar

Le rêve du petit Afghan fan de Messi a viré au cauchemar

Une histoire qui avait ému le monde, mais qui se termine tristement. Murtaza Ahmadi, ce petit Afghan de 5 ans, avait fait le tour du web en janvier lorsque son grand frère de 15 ans avait posté une photo de lui avec son maillot de l’Argentine fait d’un simple sac en plastique. Au point que son idole, Lionel Messi, lui-même touché par cette image, lui avait offert –aidé par l’Unicef dont il est ambassadeur- un équipement complet du FC Barcelone et un maillot dédicacé de la sélection albiceleste. «Avec toute mon affection», avait écrit sur ces objets l’attaquant argentin. Le rêve pour le garçonnet qui avait de nouveau posé avec tous ses trésors !

Seulement, cette belle histoire a tourné court puisque son père, Mohammad Arif Ahmadi, a confié à divers médias qu’ils avaient dû fuir leur pays. «J’ai pensé que ma famille et moi étions en danger donc nous avons quitté l’Afghanistan», a-t-il déclaré à l’AFP. Il a simplement expliqué avoir reçu plusieurs menaces téléphoniques, et craindre l’enlèvement de son fils, selon l’agence de presse afghane Khaama Press. On ignore d’où provenaient ces intimidations, mais Murtaza Ahmadi et sa famille vivaient dans une zone contrôlée par les Taliban, dans le district de Jaghuri. «Je n’ai pas le choix», a conclu le papa.

Finira-t-il par rencontrer son idole ?

La famille serait pour l’heure établie à Quetta, au Pakistan, mais a demandé au Haut Commissariat des Nations unies (UNHCR) de l’envoyer «dans n’importe quel pays sûr». Un porte-parole de l’agence de l’ONU a confirmé à l’AFP que la famille avait effectué une demande d’immigration et que son dossier était en cours de traitement.

Dans une interview avec BBC Urdu, Murtaza a dit qu’il aimait toujours Messi et souhaitait encore le rencontrer. Toutefois, sa famille a indiqué que la Fédération afghane de football avait promis d’organiser une rencontre avec la star de football, mais sans y donner suite. En mars, une source de la Leo Messi Foundation avait reconnu, dans les colonnes du «Daily (…)

Lire la suite sur Paris Match

À voir aussi

Harvey Weinstein : avant l’affaire, la terrible liste noire du producteur…

Le producteur Harvey Weinstein tenait une liste noire sur laquelle était inscrit le nom de …

Kenya: la Cour suprême valide la réélection d’Uhuru Kenyatta

Le Cour suprême du Kenya a rejeté lundi 20 novembre les deux recours demandant l’invalidation …