Le Saes décrète 48 h de grève

Constatant, avec regret, la persistance des problèmes qui gangrènent l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), notamment la précarisation des conditions pédagogiques, les écarts par rapport aux normes en vigueur constatés dans la construction de nouveaux amphithéâtres, la Coordination du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) de Dakar décrète 48 heures d’arrêt des enseignements, ainsi que des charges administratives et de recherche, les mercredi 23 et jeudi 24 novembre 2016.La Coordination SAES du Campus de Dakar déplore l’allongement de la liste des sommes dues au personnel d’enseignement et de recherche, malgré les sacrifices consentis par le personnel d’enseignement et de recherche pour recouvrer une année académique normale et apaisée à partir de 2016-2017. Cette grève de deux jours est un signal pour le Saes de Dakar d’alerter les pouvoirs publics et toute la communauté universitaire sur les périls qui pourraient naître de la précarisation des conditions pédagogiques et du non-respect de la dignité du personnel d’enseignement et de recherche.
 Toujours est-il que la Coordination tiendra le Recteur de l’UCAD, «inapte jusqu’ici à réunir les conditions adéquates pour une année académique régulière et apaisée», comme le principal responsable des éventuels troubles qui pourraient perturber le calendrier universitaire.

Voir aussi

INSTALLATION DU GROUPE LOCAL DES PARTENAIRES DE L’EDUCATION- UN OUTIL POUR AGIR ENSEMBLE

Le Groupe local des partenaires de l’éducation (Glpe) du Sénégal a été installé officiellement avec …