thCAJUN11H

Le Sénégal a lancé la 2e phase du projet 35 Cbrn

Le Sénégal a lancé, hier, la 2e phase du projet 35 Cbrn orienté vers le traitement des substances chimiques et biologiques dangereuses dans la région de la façade atlantique africaine. En réalité, ledit projet s’inscrit dans le cadre de l’initiative européenne de mise en place de Centres d’excellence pour la réduction des risques menaces liées aux substances chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires. Le projet qui entre dans sa phase 2, aidera l’Etat sénégalais à réduire les risques liés aux types de déchets concernés par une gestion convenable. Et mieux, il s’agira de mettre en œuvre un système de gestion et de réponse rapide en cas d’incident (provoqué ou accidentel) de résidus chimiques ou biologiques dans différents pays de la façade atlantique africaine.

Le projet a commencé en janvier 2014 et devrait s’achever en juillet 2017. Sa première phase concernait l’inventaire destiné à dresser l’état des lieux. Sa deuxième phase porte sur la sensibilisation et la formation pour le grand public, les personnes concernées par la gestion de ces déchets, les scientifiques et techniciens de laboratoire, selon la secrétaire générale du ministère de l’environnement, Ramatoulaye Ndiaye.

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …