ACTUALITE

LE SENEGAL AU 25ème RANG DES PAYS LES PLUS PAUVRES Le Ps exige des excuses officielles au Fmi…

  • Date: 31 octobre 2015

Le Forum des Jeunes socialistes exhorte l’Etat du Sénégal à exiger du Fmi des excuses officielles tout en intimant l’ordre à cette institution «cannibale», d’arrêter de porter atteinte à la souveraineté politique et économique du Sénégal.
C’est une volée de bois vert qui a été infligée au Fmi par le Forum des Jeunes socialistes dans un communiqué lapidaire parvenu à nos soins. En publiant un rapport dans lequel il place le Sénégal au rang des 25ème pays les plus pauvres du monde, le Fmi a remis en cause non pas la gestion du régime du président Macky Sall, mais celle du Ps et du régime libéral, s’esclaffe de nervosité les Jeunes socialistes qui accusent le Fmi d’être le seul responsable de la pauvreté du Sénégal et de l’Afrique. «Le Fmi, entre mensonges et falsifications de chiffres, vient encore une fois de commettre sa sale besogne», tempête le Coordonnateur du Fjs, Abdoulaye Gallo Diao. Preuve par neuf que le Fmi nous a appauvri, les Jeunes socialistes ont mis en exergue toutes ses «contrevérités» et «manipulations» afin de situer en toute objectivité la seule responsabilité du Fond monétaire international dans la pauvreté du Sénégal. «En 2000, a révélé Diao, le Ps avait réussi à assurer dans sa stratégie de relance de la production le doublement, en moyenne annuelle, du taux de croissance de la production par rapport au taux de croissance démographique : avec un taux moyen de croissance de 5,5 et un taux de croissance démographique de 2,7. Cette voie du maintien des grands équilibres, de la rigueur dans la gestion de l’économie de notre pays, a démontré que le bilan de la création des richesses, fut sans commune mesure. Entre 1993 et 2000, la valeur des biens et services produits par notre pays, est passée de 1.595 milliards FCfa à 2.956 milliards, soit un doublement. La consommation des ménages est passée de 1.477 milliards FCfa à 2.535 milliards, pendant que les investissements ont littéralement doublé de 229 milliards FCfa à 595 milliards. Le taux d’épargne des ménages a connu le même sort, évoluant de 7,4% à 14,2%. Les avoirs extérieurs nets du Sénégal étaient excédentaires à un niveau qui permettait de sécuriser au moins trois mois d’importation, car s’élevant à plus de 90 milliards FCfa». Même si constate le Fjs, 15 ans après, ce rythme n’a pas pu être soutenu durant les 12 ans du régime du président Wade, à cause de la déstructuration du tissu industriel et du sous-secteur de l’agriculture, de la montée en puissance de la corruption et du népotisme.

…Et adoube Macky Sall…

Depuis l’avènement du régime du président Macky Sall, les Jeunesses socialistes constatent que des efforts considérables sont en train d’être consacrés dans tous les domaines, pour remettre le Sénégal sur les rails du développement. A cet effet, le Forum des Jeunes socialistes déclare, signe et persiste que le Fmi a publié des contrevérités dans le seul but de semer la confusion dans la conscience collective des populations africaines, pour réussir à mettre la pression sur les gouvernements des pays cités, en vue de faire appliquer ses politiques d’appauvrissement de l’Afrique en s’emparant de ses matières premières. Pour le Fjs, ce rapport n’a aucune crédibilité mais en réalité le Fmi a pour rôle d’appauvrir les pays africains, pourvoyeurs de matières premières pour enrichir davantage les pays les plus riches. C’est pourquoi le Forum des Jeunes socialistes exhorte le gouvernement du Sénégal à exiger du Fmi des excuses officielles, en intimant l’ordre à cette institution «cannibale», d’arrêter de porter atteinte à la souveraineté politique et économique du Sénégal.

Mouhamadou BA

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15