Accueil / ACTUALITES / Le Sénégal en crise de confiance

Le Sénégal en crise de confiance

Les choses ne se passent pas comme dans le « meilleur des mondes » au Sénégal. Wade II n’a pas encore fait cent jours et le malaise qui était déjà perceptible avant la présidentielle est loin de s’estomper. Le Front « Siggil Sénégal », par la voix de l’écologiste Ali Haïdar exige la démission du ministre de l’Intérieur. Ce dernier, membre actif du Parti démocratique sénégalais au pouvoir ne serait pas dans les dispositions requises pour organiser une nouvelle fois un scrutin.

Source : Le Matin

D’ailleurs, les « boycotteurs » font monter la tension en affirmant à gorge déployée qu’ils sont prêts à l’affrontement pour plus de « transparence et une gestion plus judicieuse » des affaires par les tenants actuels du pouvoir. Les moult tentatives de la société dite civile pour réconcilier ces opposants et la mouvance présidentielle sont restées jusqu’ici sans résultats probants.

Les deux parties en conflit sont apparemment prêtes à « mourir  » avec leurs différentes convictions foncièrement opposées. Chacune se faisant une religion quant à la pertinence de la conduite tenue. Et si le maître du jeu, le chef de l’État ne fait pas de concessions (comme c’est annoncé dans la presse) de dernières minutes, on s’achemine directement vers des législatives dépourvues de sa saveur avec ce boycott de cette opposition qualifiée à juste titre la « plus représentative ».

On a beaucoup disserté sur les méfaits stratégiques, politiques voire politiciens de ce boycott surtout pour l’opposition. Toutefois, l’on peut constater objectivement que cela va donner un coup à la démocratie et l’image déjà écornée du Sénégal. « Dans un pays où les différents acteurs de la vie politique ne se font pas confiance, il y a vraiment problèmes », auraient pu dire, à juste titre certains observateurs.

L’école et le foot en…crise

Autres secteurs mêmes maux. Aujourd’hui, les enseignants de l’élémentaire vont déclencher une grève de trois jours pour réclamer eux aussi plus de considération de la part des autorités compétentes. Les négociations qui tirent souvent en longueur n’ont pas abouti à grand-chose.

Les grévistes semblent ne pas avoir confiance à ceux qui leur tiennent de nombreuses promesses. Les menaces de sanction ont eu peu d’effets. La ponction des salaires de beaucoup d’enseignants ce mois risque de radicaliser le mouvement.

Le Cadre unitaire des enseignants du moyen et secondaire (Cusems) serait prêt à porter de nouveau le chapeau de la contestation. Pourtant de grands pas ont été franchis par les autorités pour satisfaire les doléances de ce syndicat. L’indemnité de recherche documentaire a été octroyée après une lutte âpre de plusieurs mois. Mais la satisfaction a été discriminatoire, estiment d’autres enseignants qui veulent eux aussi les mêmes « faveurs ». Conséquences de tous ces mouvements d’humeur, l’école est en crise. Une crise profonde car il y a aujourd’hui plus qu’hier beaucoup d’interrogations sur la fiabilité du système éducatif sénégalais. Beaucoup de choses ont changé vers le mauvais côté. Il y a crise avérée de confiance.

Même constat au niveau du football. La fédération et le ministère des Sports n’ont pas encore vidé tout leur contentieux. Même un voyage aller-retour Zurich n’a pas pour autant apaisé la tension et le manque de confiance ambiant. Apparemment Blatter n’a pu nettoyer complètement le linge sale qui pouvait être lavé ici avec un minimum de dépassement.

Aujourd’hui, c’est le Cadre de concertation des présidents de club (Ccpc) qui fait l’actualité avec son boycott du championnat. Cette instance a des divergences notoires avec la fédé. Et l’on nous dit que le nerf de la crise est le manque de confiance. Ainsi va le Sénégal. De crise de confiance dans différents segments, le pays serait-il menacé d’une crise réelle ?


À voir aussi

Youssoufa Diallo, Pca Sonacos: « Cessons de considérer les étudiants comme de grands adolescents »

Pca de la Sonacos et Président du club Sénégal émergent, Youssoufa Diallo a été, samedi …

GO: La copine de Marème se jette à l’eau

S’il vous plait….Pour l’amour de Dieu, et pour nous qui sommes toujours en retard…..Que se …