Accueil / ECONOMIE / Le sommet de Johannesburg ouvre une nouvelle ère dans les relations sino-africaines

Le sommet de Johannesburg ouvre une nouvelle ère dans les relations sino-africaines

Le Forum Chine-Afrique de Johannesburg a ouvert une nouvelle ère dans la coopération gagnant-gagnant entre les deux parties avec une série de mesures concernant l’industrialisation, la modernisation de l’agriculture, la santé publique, a salué l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Sénégal.  A l’ouverture d’un séminaire  Zhang Xun,  le diplomate a estimé que le sommet, organisé pour la première fois sur le continent africain, est un grand rendez-vous historique pour renforcer la coopération et la solidarité entre l’Afrique et la Chine. Zhang Xun a insisté sur la qualité des relations entre les deux parties, ajoutant que les autorités chinoises, ont accepté d’instaurer un partenariat stratégique global avec les pays africains. Évoquant les autres points d’accord avec les partenaires africains, l’ambassadeur de Chine qui a pris part au sommet, pense qu’il ouvre de « nouvelles perspectives » dans la coopération gagnant-gagnant entre les deux parties.  Il a souligné que la Chine et l’Afrique ont décidé ensemble de consolider et renforcer les cinq piliers de la coopération. Il a énuméré l’égalité et la confiance mutuelle, la coopération gagnant-gagnant, les échanges culturelles, la solidarité et l’entraide sur la plan sécuritaire et la coopération et la coordination dans les affaires internationale. Selon le diplomate chinois, le sommet de Johannesburg a abouti à une série de mesures importantes avec la mise sur pied de 10 programmes dans le cadre de la coopération sino-africaine. Ces domaines prioritaires sont l’industrialisation, la modernisation de l’agriculture, la santé publique, les infrastructures, la finance, le développement durable, a fait savoir Zhang Xun. La facilitation du commerce et l’investissement, la réduction de la pauvreté, la promotion du bien-être social, les échanges culturels et humains, la paix et la sécurité, sont les autres volets cités par l’ambassadeur de Chine.

Rewmi.com/FBF

À voir aussi

Entreprises sénégalaises- le commerce représente 52%

Le rapport intégral de l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) sur …

Ali Mansoor, chef de la mission du Fmi au Sénégal alerte : « la dette publique pourrait atteindre 30% en 2017 »

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) a séjourné au Sénégal, dans le cadre de la …