aibd_sen_0

LE TURC SUMMA LIMAK VA TERMINER LE CHANTIER A HAUTEUR DE 61,7 MILLIARDS

La société turque Summa Limak, chargée de terminer les travaux de l’Aéroport international Blaise Diagne, entamés par Saudi Bin Ladin Group, est déjà sur le terrain. Les chantiers ont été arrêtés depuis plus d’un an parce que Saudi Bin Ladin Group (Sbg) avait fait une 5ème réclamation de 64 milliards que l’Aibd avait refusée. Après la résolution de ce conflit, Summa Limack a accepté de terminer le reste de 15% des travaux avec le reliquat de Sbg, soit 95 millions d’euros, environ 61 milliards 750 millions Fcfa. Le directeur général de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd), Abdoulaye Mbodj, qui a reçu «L’As» sur le chantier, indique que le reste des travaux ne concerne que la finition, les équipements de navigation aérienne en plus de la zone du village de Mbadate qui n’avait pas été touché, car les populations étaient sur place jusqu’en fin 2014. Summa Limak a commencé les travaux, avec 300 travailleurs déjà à pied d’oeuvre sur le site, sans recevoir son avance de démarrage qui tarde à être décaissé par les bailleurs au nombre de huit. Pour le financement, il y a deux décaissements qui restent à faire, et Aibd attend l‘avant dernier décaissement de la part des bailleurs, surtout de l’Afd qui doit donner 32 millions d’euros soit près de 21 milliards de francs Cfa. Pour la date de livraison, la société promet de terminer les travaux 8 mois après la réception de l’avance de démarrage, c’est-à dire au mois de janvier 2017. Cependant, la fin des chantiers ne veut pas dire début des atterrissages sur le tarmac de cet aéroport, car il restera la question du transfèrement de l’aéroport de Dakar. «En janvier, ces chantiers seraient terminés. Il faut simplement y ajouter la problématique du transfert de l’aéroport Léopold Sédar Senghor vers l’Aibd. Selon l’avis des experts, cela varie. On parle de 4 mois, d’autres parlent de 6 mois, ce qui signifie de façon effective que l’ouverture sera faite  dans le premier semestre de 2017. Mais l’ouverture sera faite de façon évolutive, ça ne va pas se faire d’un seul coup, de même que le transfèrement de l’aéroport Léopold Sédar Senghor», soutient Abdoulaye Mbodj.

Voir aussi

telechargement

CONSOMMATION DE VIANDE AU SÉNÉGAL- En hausse grâce à la volaille !

La consommation de viande au Sénégal a augmenté en 2015. Notamment grâce à la volaille, …