Accueil / TECHNOLOGIES / L’E3, une vitrine pour la création française

L’E3, une vitrine pour la création française

Si Ubisoft prend la lumière, d’autres acteurs français, grands comme petits, profitent du salon de l’E3 pour toucher un public international.

À Los Angeles

Sur les stands du Convention Center de Los Angeles, le français est l’une des langues les plus entendues. Ubisoft occupe l’un des plus grands emplacements de l’E3. Ses jeux Mario+The Lapins Crétins, The Crew 2 et Steep sont développés respectivement à Paris, Lyon et Annecy. Quant à Assassin’s Creed Origins et Skull and Bones, deux de ses principaux projets, ils sont tous deux réalisés par des Français, Jean Guesdon et François Logeais. Mais le troisième éditeur mondial ne manque pas de compatriotes dans ce salon. D’autres studios et éditeurs au poids grandissant dans l’industrie y occupent aussi une place de choix.

Les Parisiens de Quantic Dream étaient à l’honneur sur le stand de Sony. Leur nouveau jeu Detroit, qui relate la révolte d’androides conscients de leur condition d’esclaves, a été longuement présenté lors de la conférence du constructeur japonais. Il fallait s’armer de patience pour essayer ce jeu exclusif à la Playstation 4 et jouable pour la toute première fois.

«L’E3 est le seul événement où tout l’écosystème du jeu vidéo et la presse mondiale sont présents, c’est un rendez-vous crucial», note Oskar Guilbert, directeur de Dontnod. Ce studio parisien a acquis une renommée mondiale grâce au succès inattendu de son jeu narratif Life is Strange, édité par le japonais Square Enix (Final Fantasy) et vendu à plus de 3 millions d’exemplaires sur consoles et PC. Un nouvel opus, Life is Strange Before The Storm, a été dévoilé lors de la conférence Xbox et sortira cet été. «Nous avons confié ce spin-off à un studio américain, Deck Nine Games, par manque de temps. Toutes nos forces sont tournées vers Life is Strange 2 et sur notre grosse sortie de 2017, Vampyr», indique Oskar Guilbert.

le figaro

À voir aussi

VIDEO -Vérone Mankou : LE STEVE JOBS AFRICAIN

On le surnomme le Steve Jobs africain pour avoir réussi l’exploit de créer la première …

Un Sénégalais à la tête d’un centre de recherche de Google à Accra

Moustapha Cissé, un ingénieur informaticien sénégalais, a été choisi pour diriger le centre de recherche …