Accueil / POLITIQUE / LEGISLATIVES 2017 Issa Sadio Kanoute Président d’EPS, dévoile ses ambitions

LEGISLATIVES 2017 Issa Sadio Kanoute Président d’EPS, dévoile ses ambitions

Le parti de l’engagement pour le progrès était en sortie ce week-end à Grand-Yoff, dans la banlieue dakaroise, pour rencontrer ses membres et partisans. Le président fondateur de ce parti, Issa Sadio Kanouté, en a profité pour afficher ses ambitions pour les législatives prévues en juillet. Selon lui, l’objectif d’Eps est de participer aux élections et non d’accompagner un autre parti politique.

Le président du parti Engagement pour le progrès du Sénégal (Eps), a annoncé les ambitions de son parti pour les législatives. Selon lui,  aller, avec son parti, à l’assaut des suffrages sénégalais à la prochaine élection législative de 2017 et n’accompagner aucun parti. « L’Eps est un parti de participation et non de contribution», a-t-il fait savoir. Autrement dit, son parti ne compte pas se coaliser avec les formations existantes. Et pour cause, explique-t-il, quand on veut lutter contre un système, on n’y met pas de la pourriture. Nous allons prendre les tous nouveaux ».

Concernant la présidentielle de 2019, M. Kanouté ne crache pas sur une potentielle candidature, même si pour le moment, il pense que c’est très tôt d’en parler.

Ainsi, le président d’Eps de noter que le parti a pour objectif de changer la politique parce que depuis 1960, ce sont les mêmes personnes qui sont là et, pour eux, la plupart n’ont jamais fait la politique. D’après lui, ce sont des personnes de bonne volonté qui étaient dans la société civile et qui ont décidé de venir combattre, de participer, de sensibiliser pour le changement du système politique au Sénégal. « Nous n’avons jamais connu d’alternance effective. Nous sommes tous témoins que ceux qui passent pour nouveaux dans le nouveau dispositif, ont déjà joué un rôle dans l’ancien», déplore M. Kanouté

Pour ce qui est de la caution, le Président d’Eps pense que les tenants du pouvoir sont riches, donc ils peuvent vous dire 20 ou 40 millions.               « Toutefois, ce que nous pouvons vous dire, c’est qu’en démocratie, il faut permettre à tout le monde de s’exprimer. C’est comme s’ils écartaient les pauvres pour faire participer seulement les riches. Cela est anormal. Donc dans la perception, il faut mettre tout le monde au même sens de l’égalité car il faut savoir donner la chance à tout le monde », a-t-il fait savoir.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

Finale Sénégal-Algérie: Les membres du Frn se disputent 5 billets d’avion

Fait cocasse et inédit ! Il nous revient de sources dignes de foi que le régime …

Report des Locales: Abdoul Mbaye,TAS et MLD (aussi) disent “Non”

e Parti démocratique sénégalais (PDS) n’est pas le seul à contester le consensus qui s’est …