Accueil / POLITIQUE / Législatives : Ousmane Ngom rejette les listes de Talla Sylla

Législatives : Ousmane Ngom rejette les listes de Talla Sylla

Pour participer aux élections législatives du 3 juin 2007, il faut respecter la loi sur la parité. Et pour cela, le leader du Jëf Jël a aménagé ses listes législatives. Il a préféré dépasser la parité, en triplant le nombre de femmes sur ses listes. Se retrouvant avec 58 femmes et 2 hommes. Malheureusement, ses listes ont été rejetées !

Source : L’Observateur
Hier, Talla Sylla leader de l’alliance Jëf jël, n’a vu que du feu, quand il est allé déposer ses listes au ministère de l’intérieur. Avec 58 femmes et 2 hommes sur ses listes. Et selon lui, l’acte juridique qui décrète la parité sur les listes n’a pas été promulgué par le président. Donc, cela ne leur est pas opposable. Parlant des dispositions de la loi et des règlements du Sénégal, il s’alarme : «Nous avons le droit de venir déposer nos listes». Et pour ne pas se laisser faire, ils ont fait appel à un huissier de justice pour constater la situation de rejet. Le directeur général des élections a préféré renvoyer la balle à la Commission électorale nationale autonome (Céna). D’après lui, son représentant n’est pas présent. Pourtant les membres du directoire de campagne de Talla Sylla ont soutenu avoir pris toutes les dispositions pour assurer sa présence. M. Sylla de soulever l’histoire des commissions, qui selon lui, n’ont pas été créées. «Ce qui est archi-faux». Martèle-il. Selon toujours M. Sylla, le ministère sait pertinemment que des dispositions ont été prises pour déposer les listes aujourd’hui dans les conditions qui ne leur permettent pas de rejeter les listes. Et il ne veut pas la recevoir aujourd’hui, ils les poussent à aller vers des voies de droit. «Le ministère de l’Intérieur est en train de faire du dilatoire, de la politique et cela est inacceptable». Et pour intensifier la lutte, Talla Sylla se dit prêt à prendre toutes les dispositions pour montrer encore une fois que le pays n’appartient ni Wade ni à Ousmane Ngom. Et au niveau de Jëf jël sur les listes nationales, sur 60 titulaires, il n’y a que 2 hommes pour 58 femmes. Alors, il interpelle les femmes et leur dit que si elles veulent qu’il y ait plus de femmes dans la prochaine Assemblée, c’est à elles de choisir, entre voter pour le Pds ou pour l’alliance Jëf jël. Et si leur choix est porté sur le Pds et que ce denier arrive à avoir 60 députés sur la liste nationale, il y aura 30 femmes. Si c’est pour son parti, il y aura 58 femmes. Parlant de parité, Talla a laissé entendre que «cette loi ne leur est pas opposable à l’heure actuelle, qu’elle n’est pas entrée en vigueur, donc cette parité, ils ne vont pas la respecter. Et pour terminer, Talla Sylla soulève le problème des fraudes, pour dire qu’à chaque étape, ils vont réagir en fonction des actes qui ont été posés. «Les actes que le président de la République pose, qui manifestement ne sont pas clairs, peuvent faire penser à une logique de manipulation politicienne. Ces actes-là ne nous concernent pas et ne nous engagent pas», a conclu Talla Sylla.


À voir aussi

L’ancien Pm de Wade lance «Hadjibou 2019»

Déjà, les rumeurs circulaient depuis quelques semaines sur sa candidature.  C’est désormais chose faite. L’ancien …

Saidou Nourou Ba parraine la commission ad hoc

Saidou Nourou Ba  dirige les travaux de la Commission ad hoc sur le parrainage. L’ancien …