Accueil / ACTUALITES / Législatives : «Relever le taux de participation,c’est notre combat», selon Macky Sall

Législatives : «Relever le taux de participation,c’est notre combat», selon Macky Sall

Le n°2 du Parti démocratique sénégalais, Macky Sall, a demandé aux responsables et aux militants de relever le taux de participation lors des élections législatives, car c’est l’objectif du Secrétaire général national et de la direction du parti. Aussi, il s’est réjoui du ralliement au Pds des présidents de Conseil rural de Fimela, Gorgui Faye (ex-Afp), de Djilor Saloum, Arfang Diouf (ex-Ps), de Bassoul, Babacar Sarr (ex-Ps). C’était samedi dernier à Diofior où la fédération départementale Pds de Fatick tenait une assemblée générale.

Source : Le Soleil
Après avoir remercié les militants pour leur mobilisation, le leader politique de Fatick a beaucoup insisté sur l’importance de l’ouverture du parti, car il a estimé qu’un parti au pouvoir doit avoir une majorité confortable, soulignant ainsi qu’il doit se renouveler, se moderniser et se renforcer. Il a remercié les responsables de la section communale de Diofior ainsi que les cadres, notamment Cheikh Tidiane Senghor, les anciens comme Aliou Niane et Cheikhou Thiam.

Macky Sall a rappelé que le département de Fatick a gagné lors de la présidentielle avec 58% et la commune a fait un excellent résultat de 73,40%, faisant remarquer que pour les législatives, l’objectif est de 85%. Selon lui, le constat est que l’arrondissement de Fimela est derrière, car il n’a pas obtenu 50%, et c’est la raison pour laquelle cette assemblée générale a été organisée pour revigorer les responsables et les militants et leur donner le mot d’ordre et les objectifs politiques qu’il attend du département de Fatick. Le n° 2 du Pds est revenu pour dire que depuis 2000 les responsables travaillent à l’élargissement du parti et lors de la présidentielle, la coalition Sopi 2007 a gagné. Actuellement, a-t-il dit, le combat c’est d’offrir au président de la République, Abdoulaye Wade, une majorité parlementaire pour pouvoir bien conduire la politique de la nation, ajoutant qu’il faut que le parti lui donne une majorité écrasante. “ L’opposition a décidé le boycott et appelle tout le pays à boycotter les élections. Nous, notre combat n’est plus de gagner, comme nous n’avons plus d’adversaires, mais c’est de relever le taux de participation ”, a-t-il soutenu. Ainsi, il a demandé aux populations du Sine de voter massivement la liste de la Coalition Sopi qu’il va diriger.

Se prononçant sur les investitures, le n°2 du Pds a laissé entendre que les choix ont été difficiles, avant de dire qu’il y a d’autres postes comme le Sénat, le Conseil de la République, les directions nationales, les postes de présidents de Conseil d’administration. “ Ce qui reste, c’est la détermination, le courage. Fatick n’a pas le droit de ne pas triompher ”, a lancé Macky Sall qui parraine l’ensemble des candidats investis dans la région.

Ralliement de trois Pcr

L’opposition vient de subir une saignée dans la région de Fatick. Ainsi, les présidents de Conseil rural de Fimela, Gorgui Faye (ex-Afp), de Djilor Saloum, Arfang Diouf (ex-Ps), et de Bassoul, Babacar Sène (ex-Ps) ont décidé de rallier le Pds. Selon le n°2 de ce parti, cela élargit le champ politique de sa formation, soulignant qu’il ne lui reste que le président du Conseil rural de Diouroup qui est encore dans l’opposition. Et d’ailleurs, il a révélé qu’il va recevoir dans les prochains jours ce dernier pour le ramener dans le parti.


À voir aussi

La montre à 11,3 millions du fils de Macky affole la toile

Très souvent pris en photos dans des somptueux bolides, Amadou Sall fait parler de lui, …

De qui se moque le fils du ministre de l’Intérieur, Aly Nguouille Ndiaye ?

Le fils d’Aly Nguouille Ndiaye a publié sur Snap son passeport diplomatique dans lequel il …