Accueil / Confidences / L’ère des Présidents « préfabriqués »? (Par Amadou Tidiane Wone)

L’ère des Présidents « préfabriqués »? (Par Amadou Tidiane Wone)

À l’ère du numérique et de la vitesse de circulation des informations, on en apprend plus que de besoin sur les dessous des cartes du monde politique. L’élection française qui vient de porter Emmanuel Macron à la tête de la France n’échappe pas à cette nouvelle donne. Cela va des informations les plus fantaisistes aux supputations les plus abracadabrantes. Les officines de désinformation et d’intoxication d’une opinion, assiégée par les médias de toutes sortes, sont légion qui ont tenté d’orienter ou de…désorienter les choix des électeurs. Et ça marche( !)suis-je tenté de dire! L’ascension fulgurante d’Emmanuel MACRON est un cas d’école: un parcours sans faute de l’ENA à la Présidence de la République française sans jamais avoir affronté le suffrage universel. Une course de haies, franchies les unes après les autres, avec une facilité et un allant comme si tout cela était programmé, minuté… préfabriqué ! Il y’a, en effet, plusieurs raisons de s’interroger sur la linéarité de son parcours et d’abord sur cette capacité à fédérer des personnalités politiques dissemblables. Réputé de gauche il vient de nommer un Premier Ministre de droite! Cette aptitude à gommer les différences idéologiques et à mettre… » En Marche » des troupes recrutées de la droite à la gauche du champ politique français est révélatrice d’un jeu,à l’ombre, parfaitement maîtrisé. Cela n’est pas étonnant pour qui sait que son état-major « secret » est composé de gourous avérés ainsi que de sherpas éprouvés: Jacques Attali, par exemple, connu pour son intelligence vive et pétillante ainsi que sa capacité à se projeter dans l’avenir en est un. Et si l’on repasse en revue certains ses ouvrages,  on comprend qu’il n’avance pas par hasard. Le fil conducteur de sa pensée est d’une solidité redoutable et jette les trames d’une Vision du Monde dans les cinquante prochaines années. Prospective et perspective…en marche? Emmanuel Macron serait-il le  » bébé-éprouvette » du laboratoire sous-jacent de la Commission Attali ? Certains prémisses le laissent transparaître.  Emmanuel Macron a beaucoup appris en siégeant dans la  » Commission pour la libération de la croissance française » comme rapporteur-adjoint. Il s’y est surtout fait un carnet d’adresses prestigieux. Le rapport de cette Commission dite Attali commence par :

 » Le moment est venu…

Ceci n’est ni un rapport, ni une étude, mais un mode d’emploi pour des réformes urgentes et fondatrices. Il n’est ni partisan, ni bipartisan : il est non partisan. » CQFD…

On peut croire qu’Emmanuel Macron, devenu Président de la République, ainsi que ses illustres mentors, se donneront les moyens d’expérimenter leurs solutions de… laboratoire à l’échelle de la France et au-delà ! Et c’est là où nous devrions nous intéresser de plus près à tous ces Think-tank qui, dans l’ombre, dessinent à leur guise l’avenir du Monde et l’imposent au besoin…militairement.

La Politique mondiale conduite par les grandes puissances économiques et militaires ne relève pas du hasard. Elle se déroule en fonction de stratégies mûrement réfléchies et conduites. Avec des objectifs bien définis et qui consistent, essentiellement, au maintien de l’ordre mondial issu de la colonisation, devenue mondialisation, et à une main-mise inconditionnelle sur les ressources naturelles de la planète. Pour faire court. Face à cette volonté implacable, les nations dominées sont aphones. Les « élites » des peuples dominés sont réduites à la fascination qu’exerce sur elles le modèle de leurs tuteurs. Et pourtant, il va falloir opposer une résistance face au monologue, sûr de lui et dominateur, des puissants. En vérité, il n’y a aucune fatalité dans l’ordre actuel du monde. Il y a juste des volontés « en Marche  » qui font face à des intelligences en berne ou apeurées.

 » Le monde ne sera sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis. Sans eux, c’en est fait de notre civilisation, de notre culture, de ce que nous aimions et qui donnait à notre présence sur terre une justification secrète. Ils sont, ces insoumis, le « sel de la terre » et les responsables de Dieu. »

C’ est par cette citation de André Gide que Jacques Attali conclut son livre  » Sept leçons de vie »… À méditer pour… organiser à notre tour la Résistance.

Africains et autres peuples dominés, réveillez-vous!!!

Amadou Tidiane WONE

Share This:

À voir aussi

Homosexualité et chantage : Les confessions du prêtre du Sacré Cœur

Libération révèle que c’est un missionnaire de la congrégation religieuse du Sacré Cœur qui se …