Accueil / SANTE / LES AVC SONT « UN PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE’’ (SPÉCIALISTE)

LES AVC SONT « UN PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE’’ (SPÉCIALISTE)

Les accidents vasculaires cérébrales (AVC) représentent un problème de santé publique, a déclaré, samedi, Ibrahima Pierre Ndiaye, professeur agrégé en neurologie.

 ‘’Les accidents vasculaires cérébrales représentent 30% des hospitalisations et autant de pertes en vies humaines’’, a relevé le Pr Ndiaye, par ailleurs vice-président de l’Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (ANSTS).
 Il prononçait une leçon inaugurale à l’UCAD II sur le thème : ‘’ Les neurosciences : enjeux et perspectives’’.
 Pour lui, il est important de ‘’comprendre les mécanismes de ces maladies qui engloutissent des milliards de francs’’.
 Il s’agit, entre autres, des pathologies neuropsychologiques, les accidents vasculaires cérébrales (AVC), l’épilepsie, les maladies dégénératives et les déficits sensoriels.
 A en croire le Professeur Ibrahima Pierre Ndiaye, ‘’ le dérèglement du cerveau est à l’origine de 25% des pathologies’’, soulignant le coût économique et social de ces maladies.
 Selon cet agrégé en neurologie à la retraite, 20% des patients souffrant d’épilepsie au Sénégal n’ont pas de traitement efficace au Sénégal, faute de ‘’ molécules de dernière génération’’, lesquelles coûtent très cher.
 ‘’D’où l’intérêt de comprendre le fonctionnement du cerveau pour lutter contre ces pathologies’’, a-t-il répété, indiquant, toutefois, que dans notre pays ‘’les recherches en neurologie sont essentiellement tournées vers la génétique de l’épilepsie’’.
 En outre, le Pr Ibrahima Pierre Ndiaye a expliqué les enjeux des neurosciences dans la recherche au plan mondial.
 ‘’Les recherches en neurosciences représentent 30% des projets de recherche et engloutissent des millions de dollars, parce qu’il faut des outils performants pour obtenir des renseignements de premier choix’’.
 Selon lui, ‘’la recherche est aujourd’hui notre seule possibilité pour aller vers notre développement’’.
 En terminant sont exposé, le Pr Ndiaye n’a pas manqué de mettre en garde contre les problèmes éthiques et moraux ‘’que vont poser dans l’avenir les découvertes des neurosciences. »
 Il a cité notamment ‘’la numérisation de l’homme’’ ou le ‘’ fait d’arriver à créer des hommes ‘’immortels’’ qui vont vivre ‘’1000 ans’’ etc.

À voir aussi

Ebola en Rdc : Le Sénégal en état d’alerte !

Les autorités sanitaires du pays sont en état d’alerte maximale. Le ministère de la santé …

Santé : « And Geusseum » déclenche 72 heures de grève

L’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (Asas/Sutsas-Sudtm) « And Geusseum » le syndicat déroule son troisième …