Accueil / RELIGION / Les Baye-Fall

Les Baye-Fall

Les Baye-Fall : qui sont ces troubadours que vous voyez demander l’aumône partout dans le pays ? Souvent habillés d’un grand boubou en patchwork multicolore et affublés de grigris en tous genres, ils se laissent pousser les cheveux à la façon dreadlocks des rastafaris. Ce sont avant tout des Mourides, disciples ou plutôt Talibans (talibés) des marabouts mourides. Il se disent descendant de Cheikh Ibra Fall, appelé aussi Lamp Fall ou Baye Fall (Baye signifiant «père») qui lui-même était le compagnon du grand Cheikh Amadou Bamba, le premier des Serigne Touba. C’est à ce titre qu’ils ne font que rarement le jeûne du Ramadan.

Cheikh Amadou Bamba, pour remercier son disciple, exempta Lamp Fall du jeûne pour le récompenser de ses services. Ses descendants de fait en sont exempts. Ils ont leur propre conception de l’islam. Un islam plutôt libéral puisqu’il n’est pas rare de les voir fumer la Yamba (le chanvre indien sénégalais). Comme Cheikh Ibra Fall, ils ne vivent que par et pour leur marabout qui les loge et les nourrit. Tout le produit de leur mendicité va d’ailleurs à ces marabouts. En plus de cette tâche quotidienne, ils se rendent chaque année dans les champs d’arachide des marabouts et cultivent gratuitement durant toute la saison des pluies. D’un naturel souriant et bon enfant, ils sont malgré tout bornés et n’allez surtout pas discuter religion avec eux sous peine d’en avoir pour plusieurs heures de monologue montrant la véracité de leur foi. Ils sont pour la plupart issus d’une classe moyenne sénégalaise dont les jeunes privés de travail voient dans cette dévotion au marabout un moyen de donner un sens à leur vie. Certains restent dans la capitale et principalement sur l’avenue Pompidou très fréquentée des Européens. Mais la plupart sillonne le pays à pieds recevant la charité, le gîte et le couvert de la population. Parfois vous verrez de véritables manifestations composées d’un groupe d’une vingtaine (ou plus) de Baye Fall chantant et jouant de diverses percussions.

À voir aussi

Nécrologie Après le Sénégal, la Guinée perd son Khalife de Touba

En mission dans la région administrative de Bokė, le ministre de l’unité nationale et de …

«Massalikoul Jinaan» Les clés livrées avant fin Mars 2018 …

La grande mosquée mouride de Dakar, «Massalikoul Jinan», est fin prête à accueillir les fidèles …