20 septembre, 2014
Accueil » POLITIQUE » LES CADRES Liberaux sur la PENURIE D’EAU «Le Sénégal est en train de se somaliser»
LES CADRES Liberaux sur la PENURIE D’EAU  «Le Sénégal est en train de se somaliser»

LES CADRES Liberaux sur la PENURIE D’EAU «Le Sénégal est en train de se somaliser»

La pénurie d’eau que vivent les Sénégalais depuis plus de 15 jours a fini de donner à notre pays une image de «somalisation». C’est, du moins, l’avis des cadres libéraux qui soutiennent, dans un communiqué dont nous détenons copie, que cette situation traduit «la preuve tangible de l’inefficience du régime de Macky Sall et de ses alliés de Benno Bokk Yakaar».
La Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl) impute la «grave» pénurie d’eau à la coalition hétéroclite (BBY) qui a réussi, selon elle, la prouesse d’être le seul régime d’entre les trois qui se sont succédé depuis les indépendances, à créer une situation aussi inédite. «En effet, au delà de l’assèchement financier que connait ce pays depuis 18 mois, on constate l’incurie notoire de ce régime qui est parvenu à pousser le bouchon jusqu’à assoiffer les populations, opérant de facto un homicide volontaire sur celles-ci», précisent les cadres du Pds. Et d’enfoncer le clou : «il est totalement inacceptable que ce peuple en soit arrivé à puiser de l’eau des bassins de rétention et des puits de fortune pour se désaltérer.» La Fncl alerte ainsi quant à la responsabilité du gouvernement à assumer les conséquences au plan sanitaire que cette grave pénurie d’eau potable va engendrer dans les jours et mois à venir. «Que le ministère de la Santé et de l’Action sociale se tienne prêt à faire face à de probables épidémies liées à cette eau impropre à la consommation», préviennent les cadres libéraux. Et c’est pour qualifier la descente de Macky Sall à Keur Momar Sarr, déguisé en militaire, d’«action hollywoodienne» : «Macky Sall fait du cinéma et se joue du peuple sénégalais. Quel épiphénomène !»

«Faut pas justifier le présent par le passé»

Si le nouveau régime se cherche un bouc émissaire en voulant justifier le présent par le passé, les cadres libéraux rappellent à Macky Sall et ses ouailles qu’aucune manipulation ne passera. Preuves à l’appui, les cadres libéraux se targuent d’avoir relevé le défi de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, en égrenant un chapelet de réalisations du régime sortant : «le taux d’accès en eau potable en milieu urbain en 2010 se situait déjà à 98.5 % contre un objectif de 96% en 2015». A titre illustratif, entre 2000 et 2010, les cadres du Pds soutiennent que le nombre d’abonnés en eau est passé de 298.737 à 536.540, le nombre de branchements sociaux, de 25.359 à 160.000, le nombre de branchements ordinaires, de 13.256, de 49.987, la quantité d’eau potable produite en millions de mètres cube a quitté le seuil de 106.716 pour atteindre 148 331. «La qualité d’eau est passée de 93% à 99.44%», insistent-ils, rappelant au ministère de l’Hydraulique, qu’il détient par devers lui les solutions alternatives ficelées par le précédent régime portant, notamment, sur la désalinisation de l’eau de mer.

Mouhamadou BA