Accueil / SOCIETE / Les chefs religieux prient pour la réussite du sommet de l’Oci

Les chefs religieux prient pour la réussite du sommet de l’Oci

Une journée de prières consacrée à la paix mais aussi et surtout à la réussite du sommet de l’Oci a été organisée à Ogo, village situé à trente kilomètres de la commune de Matam. Cette cérémonie qui a battu le record de mobilisation a permis aux chefs religieux de prier aussi pour que la paix s’installe définitivement dans notre pays.

Source : Walf fadjri
(Correspondance) – Le centre des producteurs de Ogo, village situé à un peu plus de trente kilomètres de la commune de Matam a refusé du monde le week-end dernier. C’était à l’occasion de la journée consacrée au récital de Coran et de prières pour que la paix s’installe dans notre pays mais aussi et surtout pour la réussite du sommet de l’Oci qui se tiendra à Dakar au mois de mars prochain. Au total, plus de trois mille personnes composées de soixante-dix Oulémas et quatre-vingts familles de chefs religieux venues de l’intérieur du pays et de la sous-région ont récité le Coran, soit trois cent treize ‘kaamils’. Ils étaient tous accompagnés de leurs talibés et disciples. Il s’agit, selon le ministre Adama Sall, fils du terroir et initiateur de la cérémonie, ‘de prier pour le président de la République, Abdoulaye Wade qui se trouve à la tête du pays, d’abord pour qu’il puisse achever le travail qu’il a déjà entamé surtout les projets financés par les pays arabes qui sont à la satisfaction des populations de la région de Matam’. Autre objectif de la cérémonie de prières dira le ministre de l’Hydraulique ‘c’est la réussite du sommet de l’Oci qui est un moment important dans la vie de notre nation’.

Rappelons que le village de Ogo a été le point d’orgue de la cérémonie religieuse qui a battu le record en termes de mobilisation. A Signaler, également, qu’une journée de prières est organisée tous les vendredis à Ouro Sidi, village natal du ministre Adama Sall et au niveau de la grande mosquée de Matam. ‘Notre pays a besoin de paix si l’on sait que ces derniers temps, il a été miné par des crises internes à l’image du cas Wade-Macky et de la crise Casamancaise donc ces prières vont aider à la résolution’.

Les populations de la région de Matam qui sont venues en masse, ont salué cette initiative et demandé aux dirigeants de ce pays de faire en sorte que les chantiers entamés dans la région et financés pour la pluspart par les pays arabes soient achevés. ‘Nous voulons que la route Linguère-Matam devienne enfin une réalité ; c’est vrai que les travaux ont été entamés jusqu’à la hauteur du village de Boulal dans le département de Ranérou Ferlo, mais il faut qu’ils aillent jusqu’à Matam qui se trouve etre la capitale régionale’, dira Malick Bâ, habitant de la commune de Matam. Qui souhaite la réhabilitation de l’hôpital régional.

Par ailleurs les fidèles religieux ont prié pour le développement de la région de Matam. Ceci pour le bonheur de toutes les populations. Une cérémonie de prières qui a été rehaussée de la présence d’un petit-fils de Cheikhna Cheikh Tidjiane Chérif.


À voir aussi

Thiès: Un  homme mortellement poignardé

Drame au quartier « 10ème », à Thiès. Un jeune délinquant du nom d’Omar Mbaye a poignardé …

Ucad: Le Saes décrète 48 heures de grève

Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) de Dakar reprend la lutte. Ces enseignants du …