ECONOMIE

les coupures d’électricité font perdre au Sénégal 1,5% de croissance par an, soit 150 millions Fcfa par jour

  • Date: 14 août 2015

Le secrétaire général du syndicat autonome des travailleurs de l’électricité (Satel), Souleymane Souaré, est convaincu que les coupures d’électricité continueront tant qu’on ne réglera pas les questions liées à l’état du réseau de distribution et de transport.Selon lui, les coupures d’électricité font perdre au Sénégal 1,5% de croissance par an, soit 150 millions Fcfa par jour. «Aujourd’hui, on sait exactement l’ampleur du mal, mais il reste à appliquer la thérapie. c’est ce qui est en train fait, mais malheureusement, le problème de l’électricité n’est pas une question qu’on règle en un tour de tournevis. La crise a trop duré, il faut des solutions rapides en mettant de côtés certaines préoccupations, même si on doit veiller à la transparence. Puisque l’électricité fait perdre au Sénégal 1,5% de croissance par an. C’est énorme pour un pays qui aspire à l’émergence. De façon plus basique, d’ici qu’on atteigne la sortie de crise, c’est-à-dire en arrivant à un kilowatt heure moins cher de l’ordre de 70 à 80 Fcfa, ce sont des pertes de 150 millions de Fcfa par jour».

Rewmi.com/FBF

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15