Accueil / Confidences / Les dernières confidences de Demba Dia

Les dernières confidences de Demba Dia

Khadija Sy, l’ancienne épouse de Demba Dia, raconte les dernières confidences que lui a faites le chanteur. «Demba était malade depuis quelque temps et durant toute cette période, nous étions toujours en contact. C’est à partir de 6 heures du matin que nous commencions à communiquer par message. Il ne m’a rien caché de son mal, il m’a tout dit. Entre lui et moi, il n’y avait aucune animosité. Il n’était pas mon ennemi, même si nous avions divorcé. Je lui ai toujours voué un grand respect et c’est encore le cas, après sa mort. C’est un homme de caractère, qui se tuait à la tâche jour et nuit pour subvenir aux besoins de sa famille. Il était très généreux et ne regardait jamais la dépense quand il s’agissait de venir en aide aux gens», déclare l’ancienne mannequin dans les colonnes de «L’Obs».

 Demba Dia, révèle-t-elle, a de grands enfants : Néné Galé, Ahmed, Astou, Billel et Mame Diarra. «Malgré que je ne sois pas leur mère, il avait pris le soin de me les confier avant de quitter ce bas-monde. D’ailleurs, Néné Galé vit avec moi. Ils ont tout perdu, un père aimant qui a consenti d’énormes sacrifices pour leur bonheur. Les dernières paroles qu’il m’a dites étaient à leur endroit. Il m’a dit : «Khadija, j’aurais bien aimé rester encore un peu, pour donner le maximum d’amour à mes enfants. Je n’ai jamais vraiment été là, à cause de mon travail. J’aime et j’adore mes enfants, dis le leur bien. Demande leur aussi de beaucoup prier pour moi». C’était lundi dernier.
A l’endroit de Khadija Sy, il dira : «Je te laisse mes enfants. Tu es une fille extraordinaire et je sais que tu vas gérer. Je t’ai toujours aimée et je continuerai à t’appeler mon cœur… », raconte Khadija Sy.
Khadija Sy révèle que Demba Dia essayait de la rassurer et lui avait même dit que le président Macky Sall l’avait appelé au téléphone. Il lui avait envoyé le Premier ministre afin qu’il s’assure de son état de santé et a demandé à ce qu’on lui trouve les meilleurs professeurs. «Malgré tout, il a succombé à la maladie. Il a tout fait pour se relever, il a usé de tous les recours, mais rien n’y fit. Demba Dia était un lion, tout le monde le sait. Durant toute sa maladie, on ne l’entendait jamais se plaindre. Il a été digne dans l’épreuve. Je lui souhaite de reposer en paix en attendant de le retrouver dans l’au-delà… », conclut-elle.

À voir aussi

Macky Sall, de l’art de protéger les délinquants (Par Birahim Seck)

Dans son discours du 3 avril 2012, le président de la République s’était engagé à …

Entendez-vous ces cris Aung San Suu Kyi ? – Fadel Dia –

 La presse  occidentale, les dirigeants et les institutions  les plus éminentes d’Europe et d’Amérique du …