Accueil / Education / Les enseignants fixent un ultimatum d’une semaine à l’État
Mamadou Lamine Dianté

Les enseignants fixent un ultimatum d’une semaine à l’État

Malgré la médiation de Touba et Tivaouane, qui a abouti à la levée du mot d’ordre de grève du Grand Cadre et du Cusems, l’école sénégalaise n’est pas à l’abri de nouvelles perturbations.

En effet le coordonnateur du Grand Cadre des syndicats d’enseignants, Mamadou Lamine Dianté, fixe un ultimatum d’une semaine à l’État pour la satisfaction de leurs revendications. « Si les autorités nous donnent des réponses satisfaisantes, nous pouvons aller dans le sens de continuer l’apaisement. Mais si d’aventure ce n’est pas le cas, on sera obligé de reprendre la lutte », avertit Dianté dans les colonnes de journal Le Quotidien de ce mardi.

À voir aussi

Promotion des langues nationales : Le Grand prix du chef de l’Etat lancé

Le Sénégal, à l’instar des autres pays, a célébré, hier, la Journée internationale de la …