grand-cadre

Les enseignants menacent de reprendre la grève si…

Les enseignants menacent de déterrer la hache de guerre. Les camarades de Mamadou Lamine Dianté du Grand cadre sont dans tous leurs états. Parce que la chasse aux enseignants, indiquent-ils, continuent à travers le pays. Ceci malgré  la médiation réussie des cités religieuses de Touba et de Tivaouane qui ont mis fin à la grève.

Le Grand cadre ne décolère pas contre “le Gouvernement qui traque toujours les enseignants”. Remettant en cause, selon eux, la médiation des chefs religieux qui ont réussi pourtant à mettre fin à la grève. Occasion saisie aussi par les syndicalistes de remettre à leur tour les notes des élèves à l’administration et de participer aux conseils de classe.

Mais à les en croire, cette entente cordiale  ne s’est pas encore matérialisée sur le terrain. A en croire Mamadou Lamine Dianté, la persécution des enseignants continue dans certaines localités du pays. “On continue à demander des demandes d’explication à des enseignants de Thiès, Louga et à convoquer d’autres dans des commissariats de police (Matam).

Et dans cet ordre d’idées, si le Grand cadre est saisi ce mercredi par des enseignants convoqués à la police, menace M. Dianté, la grève reprendra sans autre forme de procès.

D’ailleurs,  révèle le syndicaliste, les médiateurs, Tivaouane et Touba, sont tenus informés de “cette nouvelle donne qui risque de saper le moral et des enseignants et des élèves”. Les camarades de M. Dianté soupçonnent ainsi “Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Education nationale, d’être à l’origine de ces manœuvres”.

Senego

Voir aussi

telechargement-3

REGULARISATION D’ELEVES SANS ACTES D’ETAT-CIVIL L’UE et de l’UNICEF mettent plus 60 millions sur la table

L’Union européenne et l’UNICEF ont accordé au Sénégal une enveloppe de plus 60 millions de francs CFA, destinée à appuyer …