Accueil / CAURIS D'OR / Les envies  » de femme enceinte » sont psychologiques

Les envies  » de femme enceinte » sont psychologiques

Avoir des fringales pendant la grossesse, cela n’a en fait rien de biologique, soutient une étude.

Vous mourez d’envie de mordre dans une tablette de chocolat aux éclats de caramel ? Vous allez sûrement vous permettre cette gourmandise puisque c’est la grossesse qui vous y autorise… Vraiment ? Toutes celles qui réfugient leurs fringales derrière des « envies biologiques de femmes enceinte » vont être déçues. Ces pulsions alimentaires n’ont rien à voir avec la grossesse (raison hormonale par exemple) et sont avant tout psychologiques, dixit des chercheurs du SUNY College à New York, aux Etats-Unis. Autrement dit les soi-disant envies de femme enceinte constituent un bon (mauvais ?)moyen de se donner bonne conscience avant de croquer le « fruit défendu ».
La psychologue Natalia Orloff démonte certaines idées reçues comme le fait qu’il faille manger pour deux quand on est enceinte, d’autant plus quand ces fringales commencent au premier trimestre. Ce stade de la grossesse ne marque pas la grande croissance du fœtus qui ne nécessite donc pas un apport plus conséquent de nutriments.
Dans la revue spécialisée Frontiers in Psychology, la psychologue conseille aux femmes enceintes d’éviter de craquer trop souvent sur les aliments sucrés comme le chocolat, au risque de rentrer dans un cercle vicieux de grignotage. « Les aliments comme le chocolat sont à la fois attrayants et culpabilisants. Des sentiments contradictoires qui peuvent augmenter l’envie de grignoter », assure le chercheur. Les femmes enceintes ne sont alors pas à l’abri de rentrer dans un schéma de restrictions alimentaires/ grignotages responsables d’une prise de poids incontrôlée pendant la grossesse.
TopSante

À voir aussi

JOUR-J -6

JOUR-J -7