2 août, 2014
Accueil » POLITIQUE » Les faramineuses exigences de Me Wade
Les faramineuses exigences de Me Wade

Les faramineuses exigences de Me Wade

L’ancien chef de l’Etat sénégalais tient vraiment à ses avantages d’ancien président de la République. Mais Son Excellence Macky Sall ne semble pas pressé de satisfaire les doléances de son prédécesseur. Pour quelles raisons ? Personne ne sait, pendant ce temps, Me Abdoulaye Wade s’impatiente.
Nos confrères du Quotidien informent que Me Wade demande plus de privilèges qu’il n’en avait accordés à M. Abdou Diouf. A ce dernier, Abdoulaye Wade avait octroyé, dès son accession à la Magistrature suprême, une somme d’environ 450.000 FCfa par mois avant de se raviser et de faire préparer à son conseiller juridique un nouveau décret jamais signé. Celui-ci alignait les avantages consentis aux anciens chefs d’Etat sénégalais sur ceux des anciens Présidents français. Ainsi Abdou Diouf recevait 9 millions de francs Cfa par mois, en plus de deux gardes du corps, un majordome, un chauffeur et une voiture. Seulement, en ce moment où le pays traverse une crise dans presque tous les domaines et qui se traduit par une hyper cherté de la vie, Me Abdoulaye Wade réclame 9 millions de francs Cfa, 5 gardes du corps, un majordome, un cuisinier, deux chauffeurs, deux véhicules, deux assistantes et une résidence. En sus, il voudrait garder le personnel qui était à son service du temps où il était à la tête du pays et que le salaire de ce personnel soit maintenu. Au total, les exigences de l’ex-président Wade sont estimées à plus de 25 millions de francs Cfa par mois. Aussi le chef de l’Etat Macky Sall a-t-il opposé une fin de non recevoir à cette requête malgré les interventions de Ali Bongo Ondimba, Alassane Dramane Ouattara, Ernest Baï Koroma et Goodluck Jonathan. Ce qui fait dire à Mamour Cissé que « quel que soit le statut ou les avantages qui lui seront donnés, on ne doit pas clochardiser le statut d’ancien chef de l’Etat ». Et Samuel Sarr d’emboucher la même trompette en déclarant : « Macky Sall n’a qu’à dire clairement ce qu’il consent pour le Président Wade et que ce soit clairement déterminé dans un décret. Je ne crois pas qu’il puisse refuser au Président Wade ce qu’il accepte pour le Président Diouf ».

REWMI.COM/NFG