Accueil / Insolites / Les fausses pubs des sponsors de la COP21 à Paris

Les fausses pubs des sponsors de la COP21 à Paris

Les affiches de quelque 600 espaces publicitaires parisiens du groupe JC-Decaux ont été enlevées et remplacées par des messages dénonçant « les mensonges » des grandes entreprises sponsors de la COP21, a annoncé dimanche le mouvement « Brandalism », à l’origine de cette opération.

Cette action a été revendiquée dans un communiqué par ce groupe britannique, dont le nom est une contraction de « brand » (marque) et de vandalisme.

Interrogé par l’AFP, JCDecaux a confirmé cette opération. « 600 faces publicitaires (panneaux, ndlr) sont concernées », a indiqué le groupe, précisant que « toutes les fausses affiches seront enlevées dans les heures qui viennent ».

Les pubs d’Air France, Engie (ex-GDF Suez) et Dow Chemicals ont ainsi été parodiées, ainsi que plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement – François Hollande, David Cameron, Barack Obama, Angela Merkel et Shinzo Abe – sur des affiches créées par 80 artistes originaires de 19 pays, a précisé Brandalism.

Toutes les entreprises visées, y compris le groupe JC-Decaux, sont des sponsors officiels de la COP21 à laquelle doivent assister lundi au Bourget, près de Paris, quelque 150 chefs d’Etat et de gouvernement.

Ces entreprises « font partie du problème »
« Ces entreprises se présentent comme des soutiens de la lutte contre le changement climatique alors que ce sont des pollueurs importants », a déclaré un représentant de « Brandalism », joint par téléphone par l’AFP.

« Elles font comme si elles faisaient partie de la solution alors qu’elles font partie du problème », résume le mouvement dans son communiqué. « Il est plus important que jamais de dénoncer leurs mensonges et de mettre en lumière les enjeux de pouvoir derrière les négociations » de la Conférence de Paris.

« Brandalism » souligne que son action a été menée malgré l’interdiction de tout rassemblement à Paris dans le cadre de l’état d’urgence décrété après les attentats du 13 novembre.

Ce mouvement a déjà organisé deux campagnes de « publicité subversive » dans plusieurs villes britanniques en 2012 et 2014. L’opération parisienne est la plus importante qu’il ait réalisée, et « même la plus importante au monde », a assuré son porte-parole.

7sur7.be

À voir aussi

Elle retrouve son alliance perdue depuis 13 ans dans son jardin

A 84 ans, Mary Grams ne s’attendait pas à remettre la main sur son alliance, …

Royaume-Uni : 20 000 cabines téléphoniques rouges bientôt démontées

British Telecom a annoncé le démantèlement de la moitié de ses fameuses cabines téléphoniques rouges, …